Le nord d'Israël en alerte face aux feux de forêt

le
0
    par Rami Amichai 
    HAIFA, Israël, 24 novembre (Reuters) - Des dizaines de 
milliers d'habitants de Haïfa ont reçu ordre d'évacuer la 
troisième ville d'Israël, jeudi, en raison des incendies qui ont 
atteint le coeur de l'agglomération.  
    Les feux, alimentés par une sécheresse exceptionnelle et un 
vent d'est, menacent également d'autres régions comme la 
Cisjordanie occupée.  
    Les flammes ont gagné les quartiers centraux de la ville du 
nord d'Israël, qui compte 300.000 habitants.  
    Les écoles et universités sont en cours d'évacuation, les 
autorités pénitentiaires se préparent à transférer les détenus 
de deux prisons et des patients d'un hôpital gériatrique ont été 
déplacés. 
    Le maire de Haïfa, Yona Yahav, s'est dit inquiet pour sa 
ville. "Chaque quartier est situé au milieu des forêts et même 
si nous en sommes fiers, c'est un problème aujourd'hui", a-t-il 
déclaré sur la deuxième chaîne israélienne. "Il y a quatre 
foyers d'incendie majeurs pour le moment."  
    De nombreuses habitations ont été endommagées ou détruites 
par les incendies qui balaient le centre et le nord d'Israël 
depuis plusieurs jours mais aucun décès ni blessé grave n'a été 
signalé jusqu'ici.  
    Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad 
Erdan, a affirmé à la radio militaire que près de la moitié des 
incendies étaient volontaires mais la police a dit n'avoir à ce 
stade aucun élément probant pour confirmer cette hypothèse. 
    Quatre personnes interpellées mercredi car soupçonnées 
d'avoir déclenché un incendie près de Jérusalem ont été 
relâchées faute de preuves.  
    Le dirigeant d'extrême droite et ministre de l'Education 
Naftali Bennett a laissé entendre sur Twitter que les 
incendiaires ne pouvaient être juifs. "Seuls ceux à qui ce pays 
n'appartient pas sont capables de le brûler", a-t-il dit dans un 
tweet en hébreu. 
    Mercredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait 
évoqué des causes "naturelles et non naturelles" pour expliquer 
l'origine de ces feux de forêt. 
    La Grèce, Chypre, la Croatie, la Turquie et la Russie ont 
offert leur aide à l'Etat hébreu pour combattre les incendies.  
 
 (Avec Steven Scheer à Modi'in et Luke Baker à Jérusalem; 
Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Tangi 
Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant