Le nombre des meurtres chute à New York

le
3
Grâce aux très strictes et très contestées politiques sécuritaires de son maire, la ville enregistre un taux de criminalité à son plus bas niveau depuis 50 ans.

Impossible de voir dans le New-York de 2013 le coupe-gorge qu'il était en 1990, année record où 2.600 homicides ont été enregistrés. Un rapport de la mairie ne dénombre pour l'instant en 2013 que 213 meurtres, soit 26% de moins que sur la même période en 2012... et douze fois moins qu'en 1990. Alors qu'elle entre dans la 23e année de baisse consécutive de son taux de criminalité, la plus grande ville des Etats-Unis promet un résultat historique pour la fin de l'année 2013.

A quelques semaines des élections municipales et donc de la fin de son troisième mandat de maire, Michael Bloomberg peut se réjouir de ces résultats. Ce républicain, élu fin 2001 pour succéder à l'emblématique Rudolph Giuliani, a même écrit dans les colonnes du Washington Post que New York était «la plus sûre des grande...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9447816 le mercredi 28 aout 2013 à 14:20

    mais il monte a marseille !!

  • KAFKA016 le mercredi 28 aout 2013 à 14:16

    Paris et Marseille les deux villes les plus dangereuses (et sales) d'Europe devraient prendre exemple!

  • KAFKA016 le mercredi 28 aout 2013 à 14:15

    le contrôle de 684.000 personnes, en majorité des jeunes noirs et hispaniques, a été jugée anticonstitutionnelle le 12 août par la cour fédérale. La juge Shira Scheindlin a considéré que cette pratique était fondée sur une «discrimination raciale» au moment des interpellations. La mairie, qui a fait appel de cette décision, considère néanmoins qu'elle a pu sauver des milliers de vies ces douze dernières années.