Le nombre des détenus explose et les prisons manquent

le
0
L'été est là. Avec lui, des débordements qui deviennent traditionnels dans une France des prisons à la surpopulation chronique.

JEUDI, 16 HEURES. Une trentaine de détenus de la maison d'arrêt de Bourg-en-Bresse (Ain) se sont retranchés dans une aile de l'établissement. «Ils ont détruit des lumières, inondé la coursive, détruit les caméras de surveillance...», égrène Stéphane Pieltant, délégué de l'Ufap, premier syndicat de personnels pénitentiaires à Bourg-en-Bresse.

Trois heures de tension à cause d'un banal litige entre des détenus et un moniteur de sport. L'été est là. Avec lui, des débordements qui deviennent traditionnels dans une France des prisons à la surpopulation chronique. Car chaque mois, les chiffres tendent vers un nouveau record. En juin 2013, pour un total de 57.325 places, ce sont près de 68.000 détenus qu'il a fallu «loger». Un chiffre en hausse de 1,6 % par rapport à l'année précédente (les mesures de placement sous surveillance él...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant