Le nombre de migrants qui traversent la mer Egée en chute-Otan

le
0
    ANKARA, 21 avril (Reuters) - Le nombre de migrants qui 
partent de Turquie pour franchir la mer Egée à destination de 
l'Europe a baissé fortement, mais les passeurs peuvent 
rapidement modifier les itinéraires de leurs filières et les 
autorités ne doivent pas baisser la garde trop vite, a estimé 
jeudi le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. 
    S'exprimant dans la capitale turque, Ankara, il a indiqué 
que la crise des migrants illustrait l'urgence d'une solution 
politique à la guerre en Syrie et il a ajouté qu'une trêve dans 
ce pays demeurait la meilleure façon d'aller de l'avant. 
    La Turquie et l'Union européenne ont conclu le mois dernier 
un accord qui vise à endiguer l'afflux de migrants et de 
réfugiés, lesquels, pour la plupart, fuient les conflits et la 
misère au Proche-Orient, en Afrique et en Asie. L'an dernier, 
plus d'un million d'entre eux ont atteint l'Europe. 
    "Au vu des informations fournies par l'Otan, la Turquie 
prend des mesures pour contrer l'activité des passeurs. Et les 
chiffres des différentes organisations internationales 
confirment que le nombre de migrants et de réfugiés qui 
franchissent la mer Egée est en nette diminution", a dit Jens 
Stoltenberg. 
    "Cela confirme que nos efforts collectifs portent leurs 
fruits. Nous devons rester souples, car les passeurs peuvent 
rapidement modifier les itinéraires de leurs filières", a-t-il 
dit lors d'une conférence de presse conjointe avec le chef de la 
diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu. 
 
 (Dasha Afanasieva et Tulay Karadeniz; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant