Le nombre de migrants morts en Méditerranée atteint un record

le
0
    LONDRES, 1er juillet (Reuters) - Près de 2.900 migrants sont 
morts en tentant de traverser la Méditerranée au cours du 
premier semestre 2016, le plus meurtrier jamais enregistré, 
rapporte vendredi l'Organisation internationale pour les 
migrations (OIM). 
    Le nombre de décès en mer a presque doublé par rapport aux 
six premiers mois de 2015, où 1.838 migrants avaient péri ou 
avaient été portés disparus. En 2014, l'OIM avait comptabilisé 
743 morts au premier semestre.   
    "L'Europe a fait un remarquable travail, des milliers de 
vies ont été sauvées rien que cette année. Mais près de 3.000 
personnes sont mortes, ce qui signifie que l'Europe n'entreprend 
pas tout ce qu'il est possible de faire", a déclaré Joel 
Millman, porte-parole de l'OIM. 
    Il a ajouté que le nombre de candidats à l'exil risquait 
d'augmenter alors que la situation en Libye, en Syrie et dans 
d'autres pays touchés par la guerre n'était pas près de 
s'améliorer.    
    Les six premiers mois de cette année, 225.665 migrants ont 
atteint les côtes italiennes, grecques, chypriotes ou 
espagnoles. L'année dernière à la même période, l'OIM dénombrait 
146.000 arrivées par la mer. 
    La dangerosité de cette traversée avait été tragiquement 
illustrée l'an dernier par le naufrage d'un bateau dans lequel 
quelque 800 migrants avaient été pris au piège, selon les 
survivants.  
    La marine italienne est parvenue jeudi à renflouer l'épave 
du bateau, qui reposait depuis avril 2015 au fond de la mer, et 
a commencé à la remorquer vers la Sicile.   
    Jeudi, dix femmes sont mortes dans un naufrage en 
Méditerranée alors que des centaines d'autres migrants sur le 
même bateau ont pu être secourus.   
     
 
 (Lin Taylor, Laura Martin pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant