Le nombre de demandeurs d'emploi quasi stable en juin

le , mis à jour à 18:08
5
LE CHÔMAGE QUASI STABLE EN JUIN
LE CHÔMAGE QUASI STABLE EN JUIN

PARIS (Reuters) - Le chômage est resté quasi stable en juin en France, la baisse du nombre de jeunes inscrits à Pôle Emploi, après trois mois consécutifs de hausse, permettant de compenser la progression des autres catégories d'âge, surtout les seniors, selon les chiffres publiés lundi par le ministère du Travail.

La hausse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a ainsi été limitée à 1.300, pour un total 3.553.500 en métropole.

En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi a reculé de 0,3%, soit 16.800 personnes, pour un total de 5.397.400 (5.703.000 en incluant les départements d'Outre-mer.)

Sur un an, à fin juin, la métropole compte 4,7% de demandeurs d'emploi en plus en catégorie A et 7,1% en incluant les catégories B et C.

Les catégories A, B et C ont enregistré en juin leur première baisse mensuelle pour l'ensemble des catégories A, B et C depuis août 2013, mois où la collecte des données avait été perturbée par un "bug" informatique.

Dans un communiqué, le ministère du Travail invite toutefois à interpréter cette baisse "avec prudence".

Il invoque d'une part des changements intervenus le mois dernier dans la collecte de données administratives qui permettent à Pôle Emploi "de mieux connaître les demandeurs d’emploi en formation, en service civique ou en contrat aidé dans l’insertion par l’activité économique".

S'y ajoute l'effet prolongé des fortes baisses toujours inexpliquées du nombre de sorties de Pôle emploi pour défaut d'actualisation enregistré en mai.

"Une partie non quantifiable de cet effet demeure sur le nombre de demandeurs d’emploi inscrits fin juin 2015", souligne le ministère.

En juin, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a baissé de 1,1% chez les moins de 25 ans, mais progressé de 0,1% chez les 25-49 ans et de 0,6% chez 50 ans et plus.

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle Emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, a continué d'augmenter, de 0,5% sur un mois et de 10,8% sur un an.

Leur part dans le nombre total des demandeurs d'emploi inscrits a progressé à 44,1% (+0,4 point sur le mois et +1,6 point un an).

L'ancienneté moyenne des inscriptions est en hausse à 556 jours (+7 jours).

Les entrées à Pôle Emploi ont reculé de 0,6% en métropole, et les sorties ont bondi de 18,7% après leur chute de 9,5% en mai.

Le nombre d'offres d'emploi collectées par Pôle Emploi a diminué de 2,6%.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 le lundi 27 juil 2015 à 22:37

    les jeunes inscrits se sont dit : Bon on part en vacances et on s'inscrira en septembre . Je suis impatient d,être à fin octobre pour entendre rebsamen et sapin nous ressortir leurs circonvolutions sur la baisse du chomage .

  • m1234592 le lundi 27 juil 2015 à 18:24

    Arrêtez de tricher en cachant des milliers de chômeurs sous le tapis. Donnez le nombre de chômeurs inscrits à PE toutes catégories confondues et DOM-TOM compris : ce sont plus de 6,5 millions de chômeurs inscrits à PE. Il y également tous les chômeurs non inscrits mais qui xchercent vainement du travail.

  • m1234592 le lundi 27 juil 2015 à 18:22

    "baisse" vous avez dit baisse ? il faut entendre "baisse de l'augmentation"!

  • d.e.s.t. le lundi 27 juil 2015 à 18:21

    Pas de surprise, les jeunes inscrits sont partis en vacances , d'où la baisse, et les seniors sont restés chez eux , n'ayant pas les moyens de se payer des vacances!C'est beau le socialisme des fonctionnaires, non?

  • milano12 le lundi 27 juil 2015 à 18:18

    mais oui belle magouille des chiffres