Le nombre de chaînes de télévision appelé à décroître d'ici 2025

le
0
Sergey Nivens/shutterstock.com
Sergey Nivens/shutterstock.com

(AFP) - Le secteur de la télévision devrait connaître une diminution du nombre de chaînes d'ici à 2025 et une concentration autour d'un nombre limité de gros acteurs, selon une étude mondiale de l'Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe.

L'Idate souligne que les "évolutions extraordinaires que rencontre la télévision", avec une mutation des usages et la transformation des modèles économiques, devraient déboucher sur une "nouvelle hiérarchie des acteurs clés", dans son rapport de prospective consacré à la télévision et plus largement à la distribution de vidéo.

Au vu de "la concurrence de nouveaux services en ligne qui capteront une fraction des recettes actuelles des chaînes", d'ici 2025 "le marché pourra difficilement soutenir toutes les chaînes actuelles", a expliqué à l'AFP Gilles Fontaine, directeur général adjoint de l'Institut.

Par ailleurs, "la généralisation des services de vidéo à la demande, y compris gratuits ou à bas coût, rendra obsolètes les chaînes thématiques qui se contentent de rediffuser des programmes de catalogue". "Par exemple, une chaîne musicale apparaîtra peu pertinente face à la liberté de choix qu'offre YouTube pour le visionnage de clips", souligne-t-il.

Cette concentration du secteur est également prévisible si on prend en compte "l'avantage pour un même groupe de disposer de plusieurs chaînes de télévision pour mieux amortir les investissements dans les programmes qu'il consent", ajoute M. Fontaine.

Dans son scénario le plus probable d'évolution du secteur, l'Idate prévoit aussi une concurrence accrue dans le domaine de la télévision à péage, qui pèsera sur les tarifs, et une érosion des tarifs publicitaires du "linéaire" (télévision traditionnelle) face à une progression des tarifs publicitaires de la vidéo à la demande.

Selon ce scénario, le marché mondial de la vidéo sur réseaux fixes et mobiles connaîtra une croissance annuelle moyenne de 3,2% sur la période 2013-2025, dont 2% pour la TV linéaire et près de 14% pour les services à la demande.

Mais la croissance du marché sera nettement moins soutenue dans les marchés développés. Ainsi, le marché des cinq plus grands pays européens (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Espagne) devrait connaître une croissance annuelle moyenne de 1,6% sur la période, avec un recul du marché linéaire (y compris services de télévision de rattrapage) de 0,7% par an, et une croissance annuelle des services à la demande de 18,5%, selon cette étude.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant