Le nombre d'avortements en France reste stable

le
0

PARIS (Reuters) - Quelque 222.500 avortements ont été réalisés en France en 2011, un nombre quasi stable depuis 2006 après dix ans de hausse, selon une étude de la Drees, le service statistique du ministère de la Santé et des Affaires sociales, publiée vendredi.

Le nombre d'interruption volontaire de grossesse n'a pas augmenté non plus au cours des derniers mois de 2012, précise la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques dans son étude.

Le taux de recours à l'avortement demeure le plus élevé chez les femmes âgées de 20 à 24 ans (27 pour 1.000) contre 15,1 IVG pour 1.000 pour l'ensemble des femmes âgées de 15 à 49 ans.

Les départements d'outre-mer (DOM) enregistrent les taux les plus élevés avec l'Ile-de-France et le sud de la France.

"Le nombre d'IVG, y compris chez les plus jeunes, ne s'explique pas principalement par un défaut de couverture contraceptive", souligne la Drees.

En 2010, 91% des Françaises sexuellement actives, âgées de 15 à 49 ans, déclaraient employer une méthode contraceptive. En 2007, deux femmes sur trois qui ont eu une IVG utilisaient une méthode contraceptive, qui n'avait pas fonctionné en raison d'un oubli de pilule ou d'un accident de préservatif.

Les femmes utilisent de plus en plus la contraception d'urgence, souligne la Drees, qui fait état de plus d'un million de pilules du lendemain et du surlendemain vendues chaque année depuis 2005.

Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant