Le Nobel de Physique récompense une découverte sur les neutrinos

le
0

(Précisions) par Simon Johnson et Ben Hirschler STOCKHOLM, 6 octobre (Reuters) - Le prix Nobel de Physique 2015 a été attribué mardi conjointement au Japonais Takaaki Kajita et au Canadien Arthur B. McDonald pour leurs travaux sur l'oscillation des neutrinos qui ont démontré que ces particules plus petites que l'atome avaient une masse. "La découverte a modifié notre compréhension du fonctionnement le plus secret de la matière et peut se révéler cruciale pour notre perception de l'univers", écrit l'Académie royale des sciences dans un communiqué. Les recherches menées par les deux scientifiques ont permis de montrer un phénomène jusqu'alors inconnu, celui des oscillations des neutrinos, découverte fondamentale dans la physique des particules. Takaaki Kajita, né en 1959, dirige l'Institut pour la recherche sur les rayons cosmiques et enseigne à l'Université de Tokyo; Arthur B. McDonald, né en 1943, est professeur émérite à la Queen's University au Canada. "C'est une découverte qui changera les manuels de physique", a déclaré à Reuters Barbro Asman, membre du comité Nobel et professeur de physique à l'Université de Stockholm. Les deux prix Nobel, qui se partageront 8 millions de couronnes suédoise (860.000 euros environ), ont participé à la chasse aux neutrinos et permis de résoudre une énigme centrale touchant à ces particules subatomiques, "fantômes" ou "caméléons", qui circulent par milliers de milliards à la vitesse de la lumière: pourquoi leur nombre détecté sur Terre était au deux tiers inférieur au nombre issu de calculs théoriques sur la base de leur production dans des réactions nucléaires du Soleil. MÉTAMORPHOSES DES NEUTRINOS Kajita et McDonald, au moyen d'expériences différentes menées dans des super détecteurs à la fin des années 1990 et au début des années 2000, ont réussi à expliquer cette différence en montrant que les neutrinos changeaient d'identité, ou de "saveurs" (les électron-neutrinos, seul type que produit le Soleil, les muon-neutrinos et les tau-neutrinos), et qu'ils possédaient une masse, même infime. En franchissant les 150 millions de kilomètres séparant le Soleil de la Terre, une partie de ces électron-neutrinos se transforment en muon-neutrinos ou en tau-neutrinos. Ces "métamorphoses des neutrinos" ont comblé l'écart entre le nombre détecté et le nombre théorique. Kajita a conduit ses expériences dans un super détecteur, le Super-Kamiokande, construit à 1.000 mètres sous la surface dans une ancienne mine de zinc à 250 km au nord-ouest de Tokyo, opérationnel depuis 1996. McDonald travaillait depuis 1999 au Sudbury Neutrino Observatory, construit dans une mine de nickel de l'Ontario. Le prix Nobel de physique était le deuxième décerné cette année après la récompense en médecine qui est allée lundi à la Chinoise Youyou Tu, à l'Irlandais William Campbell et au Japonais Satoshi Omura pour leur travaux sur les maladies parasitaires. (voir ID:nL8N1251QP ) Suivront le Nobel de chimie (mercredi à Stockholm), puis de littérature (jeudi à Stockholm) et le Nobel de la paix (vendredi à Oslo). Le prix de la Sveriges Riksbank en sciences économiques, ou prix Nobel de l'économie, sera connu lundi. (Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant