Le Nobel de la paix ira à l'OIAC, selon la télévision norvégienne

le
3
L'OIAC DEVRAIT RECEVOIR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX, SELON LA TÉLÉVISION NORVÉGIENNE
L'OIAC DEVRAIT RECEVOIR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX, SELON LA TÉLÉVISION NORVÉGIENNE

OSLO (Reuters) - Le prix Nobel de la paix 2013 va être attribué à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui supervise actuellement la destruction de l'arsenal chimique syrien, a annoncé vendredi l'audiovisuel public norvégien (NRK), généralement très bien informé sur le sujet.

Selon l'accord conclu le mois dernier par les Etats-Unis et la Russie à Genève, la totalité de l'arsenal chimique du régime de Damas doit être détruit d'ici au 30 juin 2014.

Le nom du lauréat du prix Nobel de la paix doit être dévoilé officiellement à 11h00.

Le prix lui-même, qui est doté de 900.000 euros, sera remis à Oslo le 10 décembre, jour de l'anniversaire de l'industriel suédois Alfred Nobel, l'inventeur de la dynamite devenu par la suite pacifiste.

L'an dernier, la NRK avait pronostiqué correctement la victoire de l'Union européenne comme lauréat du Nobel 2012 de la paix.

L'OIAC, dont le siège est à La Haye, a été fondée en 1997 avec pour mission d'éliminer tous les arsenaux chimiques de la planète.

Elle emploie un demi-millier de personnes et dispose d'un budget annuel inférieur à 100 millions de dollars.

Cette organisation, qui compte 189 Etats membres, affirme que la Syrie du président Bachar al Assad coopère avec elle et que les arsenaux chimiques syriens pourraient être éliminés d'ici la mi-2014.

Les spécialistes du dossier pensent que Damas possède un millier de tonnes de gaz sarin, de gaz moutarde et de gaz VX.

Certains pourraient être stockés sous forme de composants chimiques à l'état brut, d'autres équiperaient déjà des missiles, des ogives ou des fusées.

Conformément à l'accord de Genève avalisé par la suite par la communauté internationale et le régime de Damas, la Syrie devrait neutraliser tous ses sites de fabrication d'armes chimiques d'ici novembre à l'occasion d'un processus qui a débuté ces dernières semaines.

Balazs Koranyi avec Anthony Deutsch à Amsterdam; Jean-Philippe Lefief et Jean-Loup Fiévet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • posthit le vendredi 11 oct 2013 à 10:57

    OIAC ça peut pas etre pire que le Nobel d'Obama !

  • khmane08 le vendredi 11 oct 2013 à 10:46

    Fabius finalement le rate de peu

  • M7764718 le vendredi 11 oct 2013 à 10:41

    Quelle bande de faux c.... Si c cette organisation qui supervise l operationde démantèlement des armes chimiques, c Grace a Poutine que le monde a évite une guerre régionale et c aussi Grace a lui, que face a ses contradictions, les USA ont été obliges de ravaler sa salive et faire profil bas. Car aux USA aussi, les gens et les députes et sénateurs us ne voulaient pas de cette guerre made in Irak 2003 !