Le Nobel de chimie à des pionniers de la nanoscopie

le
0

(Avec précisions) STOCKHOLM, 8 octobre (Reuters) - Le prix Nobel de chimie 2014 a été attribué mercredi aux Américains Eric Betzig et William Moerner et à l'Allemand Stefan Hell pour le développement de la microscopie par fluorescence à très haute résolution. Dans un communiqué, l'Académie royale des sciences de Suède souligne que "leur travail novateur a fait entrer la microscopie optique dans la nanodimension", permettant de "visualiser les déplacements de molécules dans des cellules vivantes". Eric Betzig travaille au Howard Hughes Medical Institute à Ashburn, aux Etats-Unis, tandis que William Moerner enseigne à l'Université de Stanford. Stefan Hell est directeur de l'Institut Max-Planck de chimie biophysique à Göttingen, en Allemagne. Les trois chercheurs ont été récompensés par le comité Nobel pour avoir contourné une limitation scientifique énoncée par le microscopiste Ernst Abbe en 1873 et longtemps tenue pour acquise, selon laquelle un microscope optique ne pouvait pas obtenir une résolution supérieure à 0,2 micromètre. Grâce à leurs recherches sur la fluorescence des molécules, les scientifiques peuvent désormais observer les interactions entre des molécules individuelles à l'intérieur d'une cellule, observer l'accumulation de protéines reliées à des maladies et suivre le processus de division cellulaire à l'échelle du nanomètre. Les travaux d'Eric Betzig, William Moerner et Stefan Hell ont ainsi permis de franchir une étape capitale pour la compréhension du fonctionnement des cellules vivantes en permettant l'étude des plus petites structures, qui en étaient jusqu'alors exclues. Grâce à leurs découvertes, la microscopie est entrée dans l'ère de la nanoscopie. Le Nobel de chimie, doté d'une récompense de 8 millions de couronnes (880.000 euros environ), est le troisième prix attribué cette année. Lundi, le Nobel de médecine a récompensé trois neuro-scientifiques - l'Anglo-Américain John O'Keefe et les époux norvégiens May-Britt et Edvard Moser - pour leurs travaux sur le "GPS" du cerveau qui ouvre de nouvelles perspectives pour mieux connaître certaines maladies dégénératives, comme la maladie d'Alzheimer. Mardi, le Nobel de physique est allé aux inventeurs des lampes à diodes électroluminescentes LED, les Japonais Isamu Akasaki et Hiroshi Amano et l'Américain d'origine japonaise Shuji Nakamura. Suivront les prix Nobel de littérature (jeudi), de la paix (vendredi) et d'économie (lundi prochain). (Nicklas Pollard et Sven Nordenstam; Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant