Le Nobel de chimie 2015 à des spécialistes de l'ADN

le
0

(Actualisé avec détails sur la recherche) STOCKHOLM, 7 octobre (Reuters) - Le prix Nobel de chimie 2015 a été décerné conjointement mercredi au Suédois Tomas Lindahl, à l'Américain Paul Modrich et au Turco-Américain Aziz Sancar pour leurs études sur les mécanismes de réparation de l'ADN, a annoncé l'Académie royale suédoise des sciences. "Leur travail a fourni une connaissance fondamentale sur le fonctionnement d'une cellule vivante et sert, par exemple, à la mise au point de nouveaux traitements du cancer", écrit l'Académie dans un communiqué. Des milliers de transformations spontanées se produisent chaque jour sur le génome d'une cellule tandis que les radiations, les radicaux libres ou des substances cancérigènes peuvent, elles aussi, endommager l'ADN. Pour empêcher le matériel génétique de sombrer dans le chaos, un ensemble de systèmes moléculaires contrôlent et réparent l'ADN. C'est ce processus que les trois scientifiques ont contribué à dévoiler, ouvrant la voie à des nouvelles applications notamment dans le traitement de cancers. Né en 1938 à Stockholm, Tomas Lindahl travaille notamment au Francis Crick Institute d'Hertfordshire, au Royaume-Uni. Paul Modrich, né en 1946, travaille à l'Howard Hughes Medical Institute de Durham, aux Etats-Unis, et Aziz Sancar, né en 1946 en Turquie, à l'Université de Caroline du Nord. Le prix Nobel de chimie était le troisième décerné cette année après la récompense en médecine qui est allée lundi à la Chinoise Youyou Tu, à l'Irlandais William Campbell et au Japonais Satoshi Omura pour leur travaux sur les maladies parasitaires ( ID:nL8N1251QP ) et le Nobel de physique, qui a couronné mardi le Japonais Takaaki Kajita et le Canadien Arthur McDonald pour leurs recherches sur les neutrinos ( ID:nL8N1262F3 ). Suivront le Nobel de littérature (jeudi à Stockholm) et le Nobel de la paix (vendredi à Oslo). Le prix de la Sveriges Riksbank en sciences économiques, ou prix Nobel de l'économie, sera connu lundi. (Bureau de Stockholm; Henri-Pierre André et Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant