Le Nobel d'économie aux Américains Fama, Hansen et Shiller

le
0
Le Nobel d'économie aux Américains Fama, Hansen et Shiller
Le Nobel d'économie aux Américains Fama, Hansen et Shiller

Le prix Nobel 2013 d'économie, qui clôt «la saison des Nobel», a été décerné lundi aux Américains Eugene Fama, Lars Peter Hansen et Robert Shiller pour leur travaux sur les marchés financiers. Tous trois ont été récompensés pour avoir posé les bases de la compréhension des prix des actifs, a précisé l'Académie royale suédoise des sciences.

S'il est impossible de prédire le prix des actions et des obligations pour les prochains jours et semaines, les travaux de Fama, Hansen et Shiller permettent «de prévoir le cours général de ces prix sur de longues périodes comme les trois à cinq prochaines années», relève l'Académie dans son communiqué.

Les trois étaient parmi les favoris depuis plusieurs années. Mais il n'était pas évident de prédire qu'ils pourraient être récompensés en même temps.

Eugene Fama, 74 ans, a dans les années 1960 démontré qu'il était illusoire de faire des prévisions à court terme sur les marchés financiers, changeant profondément les pratiques. Robert Schiller, 67 ans, a découvert au début des années 1980, que de telles prédictions étaient plus faciles sur le plus long terme. Lars Peter Hansen, 61 ans, a ensuite développé une méthode statistique pour tester les théories sur les prix des actifs.

Le Nobel d'économie décerné depuis 1969

Robert Schiller est le plus connu des trois parmi le grand public. Il a conçu un indice sur les prix de l'immobilier aux Etats-Unis, appelé Case-Shiller, et publié chaque mois par l'agence d'évaluation financière Standard and Poor's. Cet indice a appuyé sa démonstration selon laquelle le secteur financier américain avait alimenté une bulle spéculative et risquait une catastrophe, qui s'est effectivement produite en 2007-2008 lors de la «crise des subprimes». Son livre «L'Exubérance irrationnelle» (2000), dont le titre reprenait une formule célèbre du président de la Fed Alan Greenspan, a été un grand succès de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant