Le Nobel d'économie à un Français : l'exécutif crie «Cocorico !»

le
34
Le Nobel d'économie à un Français : l'exécutif crie «Cocorico !»
Le Nobel d'économie à un Français : l'exécutif crie «Cocorico !»

Pour un peu, on se croirait aux Jeux Olympiques ! Le prix Nobel d'économie, décerné ce lundi matin, n'a pas «fait plaisir» qu'à son récipiendaire, le Français Jean Tirole. La consécration de cet économiste méconnu du grand public a en effet été immédiatement saluée par les pontes de l'exécutif, peu habitués aux bonnes nouvelles ces derniers temps. Coup sur coup, le chef de l'Etat, le Premier ministre, le patron de Bercy, le porte-parole du gouvernement et la ministre de la Recherche ont ainsi félicité le chercheur et exprimé leur fierté que soit reconnue l'excellence française. 

Hollande salue «la qualité de la recherche dans notre pays»

Commençons par le premier des Français : le chef de l'Etat a adressé ses plus «chaleureuses félicitations» au chercheur, saluant la consécration de «ses travaux de renommée internationale sur la crise financière et la régulation des industries de réseau et du système bancaire». Ce prix Nobel «vient mettre en lumière la qualité de la recherche dans notre pays» s'est félicite François Hollande pour qui le «rayonnement» de l'Ecole d'économie de Toulouse présidée par Jean Tirole «se voit confirmé».

Précision : notons que cette récompense confirme en effet la bonne santé de la recherche économique en France : en août, la revue mensuelle du Fonds monétaire international voyait sept Français parmi les 25 économistes de 45 ans les plus prometteurs.

Pour Valls, un «pied de nez au French bashing» 

«Après Patrick Modiano (NDLR : primé en littérature), un autre Français au firmament: félicitations à Jean Tirole!» a twitté le Premier ministre Manuel Valls avant de saluer un «pied-de-nez au French bashing!». Avec deux Français sacrés, la cuvée 2014 du Nobel est en effet venue à point nommé pour le chef du gouvernement, lancé depuis plusieurs semaines dans une croisade contre le «French bashing» - le dénigrement de la France - ! «sport ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ref1929 le mardi 14 oct 2014 à 16:22

    A quoi servent les prix nobel... Pour une sortie de l'euro Christopher Pissarides, Prix Nobel 2010, Professeur à la London School of EconomicsThomas Sargent, Prix Nobel 2011James Mirrlees, Prix Nobel 1996Joseph Stiglitz, Prix Nobel 2001Paul Krugman, Prix Nobel 2008les a t on ecouté ?

  • gyere le mardi 14 oct 2014 à 11:28

    De quel droit Manolo et les autres sbires du "clown de la rue du Cirque" bombent -ils le torse??? Ce n'est pas l'un des leurs qui a été honoré!! Alors profil bas messieurs de la socialocouacrie!!

  • 11246605 le mardi 14 oct 2014 à 10:40

    Ce ne sont pas leurs idées donc ils vont continuer à faire le contraire.

  • M140210 le mardi 14 oct 2014 à 09:18

    C'est du libéral, les co nnards socialistes feraient bien de mettre en place un nouveau marché du travail pour que la France reparte.

  • lorant21 le mardi 14 oct 2014 à 09:03

    Va-t-il s'inspirer de ses idées ou continuer à faire le contraire?

  • salaf67 le mardi 14 oct 2014 à 08:48

    Le coq est le seul animinal qui est fier de chanter du haut d'un tas de fu-mier

  • fbordach le mardi 14 oct 2014 à 03:11

    Il est clair que l'exécutif n'est pas près de l'avoir le prix Nobel d'économie, ni aucun prix Nobel d'ailleurs...

  • 2445joye le lundi 13 oct 2014 à 20:36

    La vision d'un fonctionnaire économiste est bien différente de celle d'un politique car il n'a pas le souci de sa réélection.

  • august1 le lundi 13 oct 2014 à 19:05

    les gouvernants crient bravo a ce prix Nobel d'économie mais ils ne lui demanderont même pas conseil car pour mettre le pays en faillite ils n'ont pas besoin de conseils

  • frk987 le lundi 13 oct 2014 à 18:09

    Dans le même registre de l'incroyable, ça vaut MLP demandant de créer de la monnaie pour résorber la dette. FN, PS des sacrés économistes ....mais applaudir un prix Nobel ne leur fait pas peur.