Le Nigeria vise le million de tonnes en cacao

le
0

(Commodesk) Le gouvernement fédéral nigérian espère doubler la production cacaoyère du pays d'ici à trois ans, ce qui la porterait à 500.000 tonnes en 2015, puis un million de tonnes en 2018.

La filière pourrait créer 390.000 postes, en tenant compte des industries de transformation, estime le ministre de l'Agriculture. Quelques 250.000 producteurs nigérians pourraient gagner environ 450 dollars par hectare cultivé.
Pour le moment, 65.500 cultivateurs de cacao participent au programme national de développement des plantations, placé sous l'égide du secteur privé.

Le gouvernement voudrait mettre en place une société de commercialisation de la production cacaoyère, qui défendrait le prix de la fève à l'exportation. Une manière de ressusciter l'ancien office parapublic qui détenait le monopole de la vente de la production cacaoyère jusqu'en 1986.

« Au Nigeria, la libéralisation de la commercialisation du cacao, au milieu des années 1980, a entrainé dans un premier temps une rapide augmentation des prix à la production en nairas (... puis) le prix payé aux agriculteurs a sensiblement diminué, en raison de la diminution des revenus à l'exportation imputable à la baisse de qualité » rappelait la FAO en 1999 dans un rapport sur la libéralisation du secteur des cultures d'exportation en Afrique.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant