Le Nigeria croit à la mort du chef de Boko Haram

le
0
Abubakar Shekau aurait succombé à un affrontement avec des soldats. Sous sa direction, la secte djihadiste, responsable de l'enlèvement de la famille Moulin-Fournier au Cameroun, était devenue beaucoup plus violente.

Le chef de la secte djihadiste nigériane Boko Haram serait mort, selon les autorités. Si la nouvelle se confirme, elle viendrait à point nommé pour le Nigeria, engagé dans une guerre difficile contre cette secte violente qui tient le nord-est du pays. Selon un porte-parole de l'armée, Abubakar Shekau aurait succombé «entre le 25 juillet et le 3 août» à une blessure reçue au cours d'un affrontement le 30 juin.

Le chef de Boko Haram, dont la tête avait été mise à prix pour 7 millions de dollars, garde donc une partie de son mystère. Âgé de 33 à 43 ans - on ne sait pas très bien - , Shekau dirige la secte à travers un système cloisonné et vit dans la clandestinité, d'après un journaliste nigérian qui l'a approché. Ancien étudiant en théologie,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant