Le Nigeria, autosuffisant en riz dès 2015 ?

le
0

Commodesk - Le Nigeria aurait la capacité de devenir autosuffisant en riz à l'horizon 2015, a affirmé à la News Agency of Nigeria Patrick Agboma, directeur des opérations de la Banque africaine de développement (BAD), si des moyens suffisants y sont consacrés.

L'arrêt des importations à partir de 2015 est un objectif affiché depuis 2011 par le gouvernement nigérian,  qui a depuis laissé entendre qu'il pourrait les interdire à partir de cette date. En janvier 2013, le gouvernement a par ailleurs mis en application une forte augmentation des taxes à l'importation sur le riz, et notamment sur le riz décortiqué et blanchi, désormais taxé à 100%. Une mesure qui ne fait pas l'unanimité, sa mise en place coïncidant avec la mauvaise récolte de la campagne 2012-2013, en recul par rapport à l'année précédente (à 4,2 millions de tonnes contre 4,6) à cause de graves inondations. La perspective de hausse de ces taxes aurait toutefois favorisé la construction par le secteur privé de 13 usines de décorticage du riz en 2012, pour une capacité de 240.000 tonnes.

Pour parvenir à l'autosuffisance, le Nigeria doit avant tout augmenter sa production de riz paddy. Elle devra tripler, selon Patrick Agboma, qui juge l'échéance tenable à condition d'y mettre les moyens, et notamment d'augmenter la part du budget allouée à l'agriculture, trop faible pour le moment. Il souligne les exemples d'investissements publics réussis au Rwanda et au Malawi, qui ont permis une rapide hausse de la production agricole.

La BAD s'est d'ailleurs engagée, en 2012, à investir 500 millions de dollars sur trois ans en faveur de l'Agenda pour la transformation de l'agriculture nigériane, une somme majoritairement dédiée au secteur du riz. Cet investissement permettra notamment d'améliorer les infrastructures. Par ailleurs, soulignent le gouvernement nigérian comme la BAD, le potentiel de progression de l'agriculture nigériane est réel : 40% seulement des 84 millions d'hectares de terres arables sont actuellement utilisés.

La confiance du gouvernement dans la capacité du pays à atteindre si tôt l'autosuffisance laisse cependant toujours sceptiques les observateurs, dont les analystes de l'USDA basés à Lagos, qui estiment qu'il faudra plus de temps. En 2012-2013, le Nigeria devrait être une nouvelle fois le premier pays importateur mondial de riz, avec 2,7 millions de tonnes de riz équivalent décortiqué selon l'USDA.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant