Le Niger impose l'état d'urgence dans une région frappée par Boko Haram

le
0

NIAMEY, 15 octobre (Reuters) - Le Niger a imposé mercredi l'état d'urgence dans la région de Diffa, dans le sud-est du pays près de la frontière avec le Nigeria, où au moins 40 personnes ont été tuées ces dernières semaines dans des attaques imputées au groupe islamiste Boko Haram. Décrété pour une durée de 15 jours, cet état d'urgence va permettre aux autorités de renforcer les mesures de sécurité, d'imposer un couvre-feu et de limiter la circulation des biens et des personnes, selon un communiqué lu à la télévision nationale. Des mesures similaires avaient déjà été instaurées en février. Les autorités nigériennes ont arrêté au moins 1.100 personnes soupçonnées d'appartenir à Boko Haram cette année. Selon les statistiques publiées vendredi dernier par les Nations unies, la région de Diffa a été le théâtre d'au moins 57 attaques depuis février. Au moins 150.000 réfugiés ayant fui les violences liées à Boko Haram dans le nord-est du Nigeria sont installées dans la région de Diffa. (Abdoulaye Massalaki; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant