Le New York Times prépare sa mue vers le semi-payant

le
0
Janet Robinson, PDG du groupe, précise au Figaro sa stratégie payante en ligne et sa récente montée au capital de la start-up Ongo.

En visite à Paris en marge d'un roadshow de deux semaines en Europe, Janet Robinson, PDG du groupe New York Times, éditeur du titre éponyme et du Boston Globe notamment, a précisé lundi matin les raisons de son récent investissement dans la jeune entreprise Ongo. «Ongo est une plateforme qui servira d'agrégateur de contenus, souligne Janet Robinson. Nous ne sommes d'ailleurs pas les seuls à miser sur elle puisqu'à nos côtés, de prestigieux groupes comme Gannett, éditeur de USA Today, et le groupe The Washington Post, participent eux aussi au lancement de Ongo. Chacun d'entre nous investit 4 millions de dollars au lancement d'Ongo qui devrait avoir lieu courant novembre sur un modèle payant ». À terme, les nouveaux actionnaires d'Ongo ambitionnent de rassembler un maximum de partenaires de la presse américaine, « mais aussi européenne ou d'autres pays » autour de ce portail, l'objectif étant de collecter le plus grand nombre d'articles et de services pour atteind

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant