Le nazi Aloïs Brunner est mort en Syrie il y a quatre ans

le
2
Le nazi Aloïs Brunner est mort en Syrie il y a quatre ans
Le nazi Aloïs Brunner est mort en Syrie il y a quatre ans

En 2001, il avait été condamné à la perpétuité par contumace en France  pour  la déportation de 352 enfants du camp de Drancy (Seine-Saint-Denis) qu'il avait dirigé entre juin'43 et août'44. Aloïs Brunner, le bras droit d'Adolf Eichmann, qui a organisé logistique de la solution finale, est très probablement mort à Damas, la capitale syrienne. C'était il y a quatre ans, il était alors âgé de 98 ans. Efraim Zuroff, le directeur du Centre Simon-Wiesenthal, qui traque les nazis, vient de l'annoncer au quotidien britannique «Daily Express».

«Nous avons reçu des informations d'un ancien agent des services secrets allemands, qui a servi au Moyen-Orient, et qui nous a dit que Brunner était mort et avait été enterré à Damas», explique Efraim Zuroff, jugeant cette source fiable.  Aloïs Brunner, né en'12 en Autriche, est aussi impliqué dans la déportation de juifs d'Allemagne, d'Autriche, de Macédoine et de Slovaquie. Selon le centre Wiesenthal, il est responsable de la mort de 128 000 personnes.

Nazi fled justice for a new 'job' as torturer for Syria's murderous regime http://t.co/bnK7gym3AU

If only we could have caught him...-- Efraim Zuroff (@EZuroff) 30 Novembre 2014

«Aucun remords»

Après avoir vécu sous un faux nom à Essen (dans l'ouest de l'Allemagne), il s'est enfui en Syrie dans les années cinquante. Là, il a pris le nom de Georg Fischer à Damas. Il  a« ouvert un petit magasin où il vendait des produits occidentaux et de la choucroute faite maison à des clients, principalement européens», selon «le Spiegel». Il a donné des conseils en répression et torture au régime. Hafez al-Assad tout comme son fils ont toujours nié sa présence sur le sol syrien.

En'61 et'80, les renseignements israéliens, le Mossad, lui avait envoyé des lettres piégées, La première lui a fait perdre un ½il, la seconde l'a blessé à main gauche. En'85, il a donné une interview au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • muck12 le lundi 1 déc 2014 à 22:34

    sarko ne dit rien etonnant

  • Berg690 le lundi 1 déc 2014 à 21:47

    Son voisin itou!