Le naufrage sur le Yangtsé a fait 97 morts, 345 disparus

le , mis à jour à 09:41
0

(Bilan actualisé) JIANLI, Chine, 5 juin (Reuters) - Le bilan du naufrage d'un bateau de croisière, l'Etoile de l'Orient, lundi soir sur le Yangtsé, le plus long fleuve de Chine, s'est alourdi vendredi à 97 morts et 345 disparus pour lesquels les autorités n'ont plus aucun espoir. Le bateau transportait 456 personnes lorsqu'il a chaviré sous l'effet d'une tornade. Seuls 14 survivants ont été retrouvés, dont le capitaine. Les sauveteurs, pour la plupart des militaires, ont travaillé toute la nuit de jeudi à vendredi pour redresser le navire, qui, reposant sur le lit de la rivière, reste pour l'essentiel immergé. Quelque 200 plongeurs participent aux opérations. Face à la colère des familles de victimes, le comité permanent du bureau politique du Parti communiste a souligné la nécessité de leur venir en aide et a appelé à "une enquête sérieuse sur la cause de l'accident". Les enquêteurs interrogent les survivants, parmi lesquels le capitaine du navire et le chef mécanicien qui ont déclaré que le bateau avait chaviré après avoir été pris dans une brusque tornade et qu'il s'était totalement retourné. Le "Fleuve bleu" a une profondeur d'environ 15 mètres dans cette zone. Selon l'agence météorologique chinoise, la tornade qui s'est abattue sur le bateau de croisière a duré quinze à vingt minutes, avec des vents soufflant à plus de 117 km/h. Certains proches de victimes ou de disparus ont demandé au gouvernement de publier les noms des survivants et des morts. D'autres se demandent pourquoi la plupart des survivants sont des membres de l'équipage qui, en outre, ont eu le temps de mettre des gilets de sauvetage sans pour autant donner l'alarme. L'Etoile de l'Orient avait appareillé de Nankin, capitale de la province du Jiangsu, et devait se rendre à Chongqing, municipalité autonome du centre du pays. Il pourrait s'agir de la catastrophe la plus grave de ce type en Chine depuis près de 70 ans. D'après la presse chinoise, c'est en tout cas le naufrage le plus meurtrier connu sur le Yangtsé. En 1948, l'explosion du bateau à vapeur Kiangya sur le fleuve Huangpu avait provoqué la mort de plus de 1.000 personnes. Le capitaine de l'Etoile de l'Orient, Zhang Shuwen, avait été distingué il y a trois ans pour avoir sauvé la vie d'un homme âgé victime d'une crise d'asthme à bord de son navire. ID:nL5N0YP3ON (John Ruwitch et Megha Rajagopalan; Guy Kerivel, Benoît Van Overstraeten et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant