Le naufrage des libéraux allemands

le
0
Le FDP, le parti de Guido Westerwelle, a été éjecté du Parlement du Mecklembourg-Poméranie.

Les libéraux du FDP avaient loué une salle de «fête» avec vue sur le féerique château de Schwerin, capitale du Mecklembourg-Poméranie. Mais leur nouvelle déconfiture électorale a transformé en vision d'horreur, dimanche soir, la vue sur l'édifice historique, qui abrite le Parlement régional: ils en ont été exclus au profit du parti néonazi NPD, qui a signé son retour au Landtag. La «super-année» électorale a viré au cauchemar sans fin pour le FDP, que les électeurs ont chassé de quatre Parlement régionaux depuis janvier 2011.

Dimanche soir à Schwerin, le FDP est arrivé largement en dessous des 5% nécessaires pour siéger au Landtag en atteignant péniblement la barre des 3%... moitié moins que le NPD. Lors du dernier scrutin dans le «Meck-Pom», il y a cinq ans, les libéraux avaient rassemblé 9,6% des électeurs. «Ce serait la honte pour notre parti» d'arriver derrière le NPD, avait reconnu leur chef de file local, Gino Leonhard, avant le scrutin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant