Le naturisme sauvage, une pratique qui flirte avec la légalité

le
2
Certains naturistes souhaitent pratiquer discrètement leur passion dans des lieux isolés, et non dans des camps qui leur sont réservés. Mais la loi reste floue sur les limites entre la simple randonnée et l'exhibition sexuelle.

A-t-on le droit de se promener nu dans la nature? Pour le tribunal de grande instance de Périgueux, c'est oui, mais sous certaines conditions. La juridiction vient de relaxer ce mercredi Alain, randonneur naturiste de 52 ans, qui avait été aperçu se promenant nu dans un bois de Dordogne en avril. L'avocat du randonneur a plaidé la bonne foi de son client, qui veille à pratiquer sa passion du naturisme dans des bois isolés, à des heures où les promeneurs se font rares, afin de ne pas choquer. Alain s'était d'ailleurs blessé en se jetant dans des fourrés pour se soustraire au regard d'une passante habillée. Le tribunal a retenu ces arguments et n'a pas estimé que l'homme s'était adonné à une exhibition sexuelle.

Mais si le quinquagé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lelis le lundi 23 sept 2013 à 18:04

    mlaure toujours aussi stupide et réac', décidément. Quant à "flirter", quel rapport ?!

  • mlaure13 le dimanche 15 sept 2013 à 09:11

    A chacun son mode de vie pour certains la nudité pour d'autre la burqa.