Le Napoli se rapproche du podium

le
0

En conclusion de la 32ème journée de Serie A, le Napoli s'est tranquillement imposé face à la Sampdoria (4-2). Les Napolitains confirment ainsi leur regain de forme et profitent des faux pas de la Lazio et de la Roma pour effectuer un beau rapproché au pied du podium.

Napoli 4-2 Sampdoria Buts : Gabbiadini (31e), Higuain (34e) et (81e), Insigne (47e) pour Naples / Albiol csc (13e) et Muriel (88e) pour la Sampdoria

Il y a encore quatre mois, Manolo Gabbiadini défiait Emiliano Viviano à l'entrainement. Depuis il a été transféré au Napoli en provenance de la Sampdoria. Le portier italien connaissait donc bien les qualités de son jeune compatriote au moment de le retrouver comme adversaire. S'il s'attendait, peut-être, à s'employer sur ses frappes pures, il n'avait en revanche surement pas programmé sa triste péripétie du soir. A la demi heure de jeu, Viviano n'a effectivement plus qu'à bloquer une frappe déviée de Gabbiadini qui arrive doucement vers lui. Sauf qu'il commet une erreur incroyable et le laisse filer entre ses jambes, offrant l'égalisation à son ancien coéquipier. Le Napoli, déjà largement dominateur, n'avait pas besoin de ça et le confirmera logiquement. Des six premiers au classement, le Napoli est le seul à avoir gagné ce week-end, revenant ainsi à deux points de la Roma et trois de la Lazio. La lutte à trois pour la C1 va être dingue.
La sanction d'Higuain
En avril, ne te découvre pas d'un fil. Si le ciel du Napoli s'est bien éclairci, les Azzurri ne comptent pas baisser leur attention pour autant. Une fois n'est pas coutume, Rafael Benitez opte pour un turnover limité après la qualification en demi-finale d'Europa League. Appliqué et volontaire, à l'image de Britos averti rapidement pour un gros tacle sur Eder, le Napoli domine. Seulement la réussite n'est pas au rendez-vous, Higuain se heurtant à un bon Viviano quand il n'est pas contré au dernier moment. Pis, la défense napolitaine est prise de vitesse sur la première offensive de la Sampdoria, ou presque. Servi dans le dos de Ghoulam, Eder adresse un centre puissant que le malheureux Albiol dévie dans son propre but sous la pression d'Okaka. La Samp peut croire au hold-up. D'autant plus que la multiplication des offensives du Napoli est infructueuse. Une frappe de…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant