Le Napoli s'est mis en quart

le
0
Le Napoli s'est mis en quart
Le Napoli s'est mis en quart

Ce huitième de finale de Coupe d'Italie a encore une fois été le théâtre de décisions arbitrales litigieuses, avec un avantage non négligeable pour le Napoli. De nombreux pénaltys et un rouge plus tard, les hommes de Benitez ne se plaindront certainement pas de rejoindre l'Inter en quart de finale.

Naples – Udinese : 2 – 2 (5 - 4 après tab)
Buts : Théréau (58e) et Kone (104e) pour l'Udinese, Jorginho (64e sp) et Hamsik (99e) pour le Napoli

Deux. Comme le nombre de coups de sifflet qui vont encore mettre l'arbitrage italien au cœur des débats. Durant ce match de 120 minutes, Zapata est tombé deux fois dans la surface. L'arbitre a sifflé deux fois. Sans que la vidéo ne lui donne entièrement raison. Deux accrochages vraiment pas évidents. Le premier pénalty en première période, Mertens l'a manqué. Certainement un peu de justice. Le second en seconde période, Jorginho le met au fond et permet à son équipe de revenir à égalité. C'est dur pour l'Udinese qui n'avait vraiment pas besoin de ça pour subir la pression napolitaine. Puis vient le rouge (bien plus mérité) qui leur coupe définitivement les jambes. C'est la fin pour les Bianconeri. Le Napoli a dominé la rencontre mais s'est quand même bien appuyé sur l'arbitre pour aller chercher sa qualif' aux tirs au but. Prochain rendez-vous : le quart de finale contre l'Inter.
Le calme avant la tempête
Même si la Coupe est un raccourci vers l'Europa League, on ne peut pas dire que cette compétition déchaine les foules en Italie. C'est triste de voir le San Paolo aussi vide et d'entendre les joueurs se serrer les mains. D'ailleurs, ça jette un énorme froid le terrain. Au coup d'envoi, les joueurs ne sont pas du tout chauds. Mais alors pas du tout. Comme si leurs gestes n'étaient que maladresse. Pour preuve : à la 3e minute, Gabriel Silva accroche Zapata dans la surface. L'arbitre siffle un pénalty (très discutable). Mertens, surpris d'un coupe de pouce aussi précoce, le met sur le poteau. Un juste retour des choses. Les 137 supporters présents n'en ont pas grand chose à foutre et le huent ouvertement. Et puis le jeu repart comme si de rien n'était. Sur l'action qui suit, c'est au tour de l'Udinese et de Jaadi, pourtant bien servi par Théréau, de faire preuve de gaucherie. Idem pour Gabbiadini, Zapata et Henrique. Guère mieux pour Gargano qui trouve le montant à la 35e. Bref, si les actions sont plutôt du côté de Naples et les fautes côté Udinese, on est quand même bien loin de voir un filet trembler ce soir. 45'05. L'arbitre, lui aussi, se les gèle. Il s'empresse de siffler la mi-temps et court retrouver la chaleur des vestiaires. Ce n'est pas ce spectacle qui va le retenir sur la pelouse.






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant