Le Napoli mange une petite Viola

le
0

Après cinq matchs sans victoire en Serie A, le Napoli retrouve facilement le succès face à la Fiorentina (3-0). Les coéquipiers de Gonzalo Higuain, qui s'est vu refuser un but valable, ont été maitres des débats face à de tristes Florentins, qui encaissent leur deuxième claque de la semaine.

Napoli 3-0 Fiorentina Buts : Mertens (23e), Hamsik (71e), Callejon (89e) pour Naples

A mêmes défaites et éliminations, réactions diamétralement opposées. D'un côté, le Napoli envoyé en mise au vert, par le président De Laurentiis, dans une ambiance délétère. De l'autre, la Fiorentina appliquée à travailler et à persévérer en toute sérénité. La volonté de se relever ne diffère pas, en revanche, et à ce petit jeu-là, le Napoli est un sacré concurrent. Les Partenopei regorgent d'orgueil et leur courroux est dévastateur. Encore plus quand c'est un diable rouge qui se charge d'en faire la démonstration. Remis sur le droit chemin par un Mertens des grands jours, le Napoli retrouve enfin des couleurs face à la Viola. Sans doute le meilleur moment avant d'aborder la dernière ligne droite de la saison, et d'expier, peut-être, tous ses pêchés. Ce ne serait toutefois pas preuve de luxure que de retrouver le meilleur Higuain d'ici là.
La gourmandise de Mertens
Tous deux éliminés en demi-finale de Coupe d'Italie en milieu de semaine, le Napoli et la Fiorentina ont également un autre point commun : l'envie de retrouver la confiance avant de se replonger dans l'Europa League. Pas de tête ailleurs donc pour les 22 acteurs qui offrent tout de même un premier quart d'heure crispé. A l'image de Stefan Savić pas loin de tromper son propre gardien sur un centre devant le but de Dries Mertens. Partie remise pour l'ailier napolitain qui met un bordel monstre dans la défense viola grâce à sa vivacité. Micah Richards prend ainsi du recul pour ne pas tomber dans les dribbles endiablés du petit Belge. Mauvaise idée. Un délice de frappe enroulée plus tard et le Napoli prend l'avantage.

Le mythique speaker Decibel Bellini peut prêcher tout autant sa joie que laisser éclater sa frustration après une période bien compliquée pour les siens. Témoin numéro un, Gonzalo Higuain avare en buts depuis pile un mois et un triplé contre le Dynamo Moscou. D'abord maladroit dans sa conduite de…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant