Le Napoli démolit la Lazio

le
0
Le Napoli démolit la Lazio
Le Napoli démolit la Lazio

5-0 le jeudi, 5-0 le dimanche. Sur sa pelouse et face à son bourreau de l'an dernier, le Napoli d'Higuain et Insigne n'a fait aucun détail contre une Lazio littéralement perdue au San Paolo.

Napoli 5-0 Lazio

Buts : Higuaín (13e, 58e), Allan (35e), Insigne (47e), Gabbiadini (78e) pour Naples.

Ils s'étaient quittés sur un succès romain en mai dernier (victoire 4-2 de la Lazio), ils se retrouvent sur un triomphe napolitain ce dimanche soir. Comme les saisons, les confrontations entre le Napoli et la Lazio changent et tendent même à se bonifier avec le temps. Mais aujourd'hui, les plus forts étaient bien les Azzurri, à l'image du ciel napolitain après cette semaine en tous points exceptionnelle. Les partenaires de Marek Hamšík n'ont jamais été inquiétés, et ceux de Stefano Mauri nullement dangereux. Trois jours après son premier carton en Ligue Europa face au FC Bruges, les Napolitains récidivent et s'offrent leur deuxième manita de la semaine. Les affaires auraient pu débuter plus mal pour Maurizio Sarri.

Pipita montre la voie


Retrouvailles enjouées pour la Lazio et le Napoli, quatre mois après leur affrontement du 31 mai où les Romains s'étaient emparés de la victoire et, par la même occasion, de la troisième place de Serie A. Un été plus tard, les Napolitains semblent décidés à prendre leur revanche. Dans un San Paolo partiellement vide, ce sont bien les locaux qui mènent la danse. Dès la 4e minute, Higuaín est à deux orteils de tromper la vigilance du portier romain sur un service chirurgical du petit Insigne. C'est pourtant bien la Lazio qui est tout proche d'ouvrir par Keita qui, seul au point de pénalty, tire au dessus au lieu de casser les filets. On joue alors la 6e minute, et cela aurait été un tout autre match.

Mobiles et inspirés, les Partenopei continuent de se créer de belles ouvertures et trouvent logiquement la faille grâce à Pipita Higuaín qui catapulte une frappe des vingt mètres au ras du montant droit de Marchetti. Dominateurs au score et sur le terrain, les hommes de Sarri ne desserrent pas l'étau et intensifient leur pressing durant toute la première période. Remuant comme jamais, Insigne sème la panique dans la défense laziale sans…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant