Le Napoli dauphin, Higuain requin

le
0
Le Napoli dauphin, Higuain requin
Le Napoli dauphin, Higuain requin

C'était l'avant-dernière soirée de Serie A de la saison et elle déterminait les places européennes. Sans surprises le Napoli conserve la seconde et file directement en Champions League rendant vaine la victoire de la Roma sur le terrain d'un Milan aux abois.

L'art et la manière de rentrer dans l'histoire, Higuain contrôle de la poitrine un ballon anodin dans la surface et enchaîne par un retourné qui lobe le portier adverse. Nous sommes à la 71ème minute de jeu et Pipita efface le record de 35 buts de Gunnard Nordahl qui tenait depuis 66 ans. Chapeau. La Roma aura tout fait pour aller chercher cette seconde place en se débarrassant sans forcer d'un Milan complètement amorphe, mais elle se doutait bien que le Napoli se serait difficilement loupé face à un Frosinone déjà en Serie B. Soirée historique aussi pour la possible qualif de Sassuolo en Europa League.

Et Hamsik égala Maradona


En 2009, Milan-Roma valait la der' de Maldini à San Siro. Sept ans plus tard, c'est Abbiati qui fait ses adieux au club rossonero, le dernier sénateur s'en est donc ainsi allé ainsi que le dernier pan du grand Milan. D'ailleurs Mexès porte le brassard de capitaine ce soir. Les Milanais, avec un nouveau maillot sans rayures derrière et Locatelli titulaire à 18 ans, ont plus de raison de s'imposer que les Romains mais l'approche est une fois de plus totalement loupée. Alignée en 4312 avec Pjanic en soutien des flèches égyptiennes, la Roma contrôle tranquillement et, après une première tentative de Salah, sur un gros loupé d'Alex, ouvre le score à la 18ème minute de jeu par l'intermédiaire de son meilleur buteur. A noter la louche parfaite de Strootman pour lancer l'ancien Bâlois envoyé en un contre un face à Donnarumma.

A ce moment, les Giallorossi repassent temporairement devant un Napoli rapidement en supériorité numérique face à Frosinone. En effet, Gori s'est fait expulser pour avoir shooté Insigne avec le ballon à la suite d'un coup franc sifflé en sa défaveur. Déjà opposés à une équipe reléguée, les Azzurri n'en demandaient pas tant mais trouvent une belle résistance. Un raté d'Higuain, une transversale d'Insigne et un duel Callejon-Zappino sont les seules réelles opportunités que des Ciciocari bien compacts concèdent à leurs adversaires. Et alors que la stat de 82 % de possession de balle vient d'apparaitre à l'écran, Hamsik décide qu'il est temps de concrétiser cette surdormination et envoie un centre de Ghoulam dans les buts. Le Slovaque plante son 81ème but en championnat avec le Napoli et égale Maradona. Pendant ce temps, à San…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant