Le mystère Le Couviour de nouveau aux assises

le
0
La belle-fille du multimillionnaire Eugène Le Couviour, soupçonnée d'avoir commandité la mort de sa belle-mère, a toujours nié

«Idée stupide» ayant débouché sur un drame, ou plan machiavélique mis en œuvre par des sots? La cour d'assises d'appel d'Ille-et-Vilaine se donne, ce mardi, deux semaines pour se prononcer au sujet de la mort d'Anne-Marie Le Couviour, dans la nuit du 9 au 10 avril 2009.

Théâtre du crime: la demeure d'un couple fortuné, dans le Morbihan. Eugène Le Couviour, presque nonagénaire à l'époque des faits, est un ancien ouvrier tapissier, qui a dû travailler dès ses 14 ans. Son ardeur à la tâche, son intelligence et son audace feront de lui un entrepreneur à succès, leader européen sur le marché du lit d'hôpital, un notable décoré, un élu local et même un député suppléant. Père de trois enfants, il a épousé en secondes noces Anne-Marie Dreano, de quatorze années sa cadette, également mère de famille, dont il était épris depuis longte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant