Le mystère des ossements du cap d'Antibes s'épaissit

le
0

NICE (Reuters) - Le mystère entourant la découverte d'ossements appartenant à quatre personnes dans la Méditerranée, dont un crâne portant l'inscription "mort aux pédophiles", s'est épaissi lundi avec la révélation d'une nouvelle expertise.

Contrairement à ce qui avait été annoncé en novembre dernier, l'humérus découvert en mer au Cap d'Antibes (Alpes-Maritimes) n'est pas celui de Stéphane Hirson, porté disparu depuis 1994 en Seine-et-Marne, a annoncé le procureur de la République de Grasse, Georges Gutierrez.

Une première expertise avait conclu que cet os correspondait à l'ADN de la mère de Stéphane Hirson "avec une probabilité supérieure à 99,95%", a-t-il rappelé dans un communiqué.

Dans son rapport, l'expert avait cependant ajouté que le rapprochement pouvait être fortuit et qu'il convenait de procéder à des analyses complémentaires, ajoute le magistrat.

Le profil ADN de l'os a été comparé dans la nouvelle expertise réalisée depuis avec celui de tous les membres de la famille du disparu, en particulier le père.

"Aujourd'hui, ce même expert conclut que finalement l'ADN de l'os retrouvé à Antibes ne correspond pas à celui du jeune Hirson", a dit Georges Gutierrez.

Plusieurs ossements humains appartement à quatre personnes différentes au moins - un fémur féminin, deux humérus, l'un masculin l'autre féminin, ainsi qu'un crâne masculin et un morceau de mandibule- avaient été découverts en février dernier à quelques de mètres de profondeur.

Une information judiciaire pour homicides volontaires, séquestrations, enlèvements et recel de cadavres avait été ouverte à Grasse.

"Il y a mille questions dans cette affaire", avait indiqué le procureur lors d'une conférence de presse en novembre dernier après avoir pris connaissance des premiers résultats. "Pourquoi trouve-t-on un seul os par personne et pas les autres parties de leurs squelettes ? Ont-elles été tuées volontairement ?", s'était-il interrogé, se disant très troublé.

Matthias Galante, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant