Le mystère Anne Sinclair

le
0
Elle était là, digne, devant le tribunal de New York, lundi dernier, pour entourer DSK. Comment supporte-t-elle cette épreuve ? Pourquoi soutient-elle son mari envers et contre tout ? Combien le procès va-t-il lui coûter ? INTERVIEW - «Face à l'adversité, le couple ne se démet pas»

Lundi, encore, lors de l'audition de Dominique Strauss-Kahn devant la Cour suprême de l'Etat de New York, on n'a vu qu'elle. Elle, droite. Moins apprêtée que d'ordinaire. Mais plus ardente. Emouvante. Toute de noire vêtue, comme une figure de tragédie marchant droit vers son destin. Prête à l'assumer, à le défier, malgré cette drôle de haie d'honneur, ou plutôt de déshonneur, qui les attend. A gauche, une forêt de journalistes, cameramans et photographes du monde entier, là, pour les épier. Saisir une phrase, un geste, un faux pas. Membres d'une famille professionnelle dont Anne Sinclair s'était éloignée depuis longtemps et avec qui elle n'avait, en star des médias, que peu à voir. A droite, des femmes de ménage venues protester, vêtues pour la plupart de leurs uniformes de travail et hurlant «Shame on you!». Un cri accusateur,«Honte sur vous!», destiné a priori à Dominique Strauss-Kahn mais la visant elle aussi par ricochet. Elle, symbole de la femme occid

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant