Le musée niçois Marc Chagall, inauguré par l'artiste, célèbre ses 40 ans

le
0
Exposition "Mais quel cirque !" de Marc Chagall AFP PHOTO/SEBASTIEN NOGIER
Exposition "Mais quel cirque !" de Marc Chagall AFP PHOTO/SEBASTIEN NOGIER

(AFP) - Le musée national Marc Chagall à Nice, dont l'accrochage permanent fut réalisé par l'artiste en personne en 1973, s'apprête à célébrer ses quarante ans d'existence à travers une riche succession d'expositions thématiques.

Marc Chagall (1887-1985) souhaitait un écrin ressemblant à "une maison" plutôt qu'à un musée. Le petit musée sur un niveau entouré d'un jardin d'oliviers, où ce mélomane venait écouter des concerts dans l'auditorium, a été conçu spécialement pour loger une série d'immenses tableaux, "Message biblique", cédée à l'Etat français en 1966.

Son accrochage sous l'oeil de l'artiste, dans une grande salle rappelant un livre ouvert, n'a pas bougé depuis l'inauguration, précise Maurice Fréchuret, directeur des musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes.

Il s'agit du "premier musée consacré à l?oeuvre d'un artiste vivant", précise-t-il. Le lieu attire désormais quelque 180.000 visiteurs par an, contre 30.000 à ses débuts. Trois salles du musée sont consacrées à des expositions temporaires, souvent à partir d'un fond riche aujourd'hui de 1.500 oeuvres.

La collection vient d'être enrichie par la préemption et l'acquisition par l'Etat (au prix de 800.000 euros) d'une huile sur toile peinte en 1944, l'année de la mort de sa femme adulée Bella, période sombre de l'exil de l'artiste juif aux Etats-Unis. La toile au titre américain, "La Route de Cranberry Lake", bientôt exposée au public, est un reflet de l'univers de Chagall composé d'un double portrait avec sa femme, de l'éternel village natal biélorusse de Vitebsk en toile de fond, ou encore d'une forme hybride mélange de chaise et d'homme.

La grande exposition commémorative du musée de l'été 2013 - "Marc Chagall, devant le miroir, images d'un autoportrait", du 15 juin au 7 octobre - sera consacrée à l'un des sujets obsessionnels du peintre, à travers une centaine d'oeuvres dont des dessins inédits.

Chagall a réalisé "plusieurs centaines" d'autoportraits d'une extrême diversité tout au long de sa vie, "reflets de ses interrogations sur son identité et son rôle d'artiste", souligne Elisabeth Pacoud-Rème, experte chargée des collections. Le peintre se montre parfois sous la forme d'un ange, d'un animal, d'un être hybride.

Si Chagall était aussi céramiste, sculpteur, auteur de vitraux, de mosaïques et de décors, son oeuvre d'illustrateur est moins connue. Une originale exposition en cours - "Chagall et le livre", visible jusqu'au 11 février - présente une partie des livres qu'il illustra par des gravures et des lithographies. Présentées en reflet: des peintures précédant ou prolongeant l'illustration de livres.

Il consacra beaucoup de temps à illustrer la Bible, ou des textes classiques de Shakespeare, mais l'artiste très sollicité a aussi accompagné des textes d'amis écrivains ou poètes (beaucoup de surréalistes), ce qui reflète "un intérêt passionné pour le dialogue avec des auteurs" souligne Elisabeth Pacoud-Rème.

L'exposition "Marc Chagall, d'une guerre à l'autre", prendra sa place du 23 février au 20 mai. Elle évoquera sa carrière sur une longue période, de la Première Guerre mondiale aux années 60, et se déroulera en parallèle avec une exposition parisienne au musée du Luxembourg intitulée "Marc Chagall entre guerre et paix".

Le Musée Marc Chagall clôturera en outre l'année à partir de la mi-octobre par une exposition consacrée à l'architecture du musée.

Les villes de Vence (où il vécut 16 ans de fin 1949 à 1966) et Saint-Paul-de-Vence (où il passa les 19 années suivantes jusqu'à sa mort), se sont également associées à cette année anniversaire de la mi-juin à la mi-octobre. Le Château de Villeneuve à Vence montrera ainsi le travail préparatoire au "Message biblique" exposé dans le musée niçois. Des photos exposées dans les rues du village de Saint-Paul-de-Vence suivront Chagall à travers ses voyages dans le monde.

(Renseignements: www.musee-chagall.fr)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant