Le Musée du Cheval renoue avec un conte de fée pour son spectacle de Noël

le
0
"La nuit de Noël", le nouveau spectacle de Noël du Musée vivant du Cheval à Chantilly All rights reserved
"La nuit de Noël", le nouveau spectacle de Noël du Musée vivant du Cheval à Chantilly All rights reserved

(AFP) - La jeune Flora doit aider le Père Noël à retrouver les cadeaux volés par une sorcière : "La nuit de Noël", le nouveau spectacle de Noël du Musée vivant du Cheval à Chantilly, renoue avec le conte de fées, après avoir fêté la Chine.

En cette nuit du solstice d'hiver, les enfants éveillés courent tous les dangers mais peuvent aussi voir s'exaucer tous leurs rêves. Ce soir-là, les héros s'échappent de leurs livres, surgissent du néant, peuplant ciel et terre. Flora va s'aventurer dans ce monde hostile et merveilleux.

La 28e édition de ce spectacle, son et lumière, réunit les neuf cavalières et tous les chevaux du musée, les poneys et l'âne et pour la première fois une chanteuse, du 1er décembre au 6 janvier sous le dôme des Grandes écuries.

"Après la Chine, j'ai renoué avec un conte féérique plutôt qu'esthétique pour répondre à une attente du public", a confié à l'AFP Virginie Bienaimé qui a créé le spectacle.

"La nuit de Noël regroupe tous les ingrédients que les enfants veulent voir en cette période de fête : Père Fouettard, sorcières, fées, des personnages nés de mon imaginaire et issus d'autres contes", a-t-elle ajouté.

A cheval sur Jolly Jumper, la jeune Flora n'a que quelques heures pour retrouver les quatre sorcières et leur reprendre les trois milliards de cadeaux volés. Elle rencontrera tour à tour des fées ailées sur leurs chevaux ibériques, la reine des glaces et des neiges éternelles, la dame à la licorne avant d'affronter la sorcière troglodyte en plein rituel de sabbat.

Interprétée par Vanessa Cailhol, Flora est tour à tour cavalière, danseuse et chanteuse.

"Je suis danseuse classique de formation et chanteuse. J'ai joué dans des comédies musicales, comme "Mamma Mia" et "Cabaret" et ma rencontre avec Virginie m'a permis de me remettre en selle", a-t-elle raconté.

Comme chaque année, le Musée vivant du cheval devrait accueillir près de 25.000 visiteurs au cours des 40 représentations.

Installé dans les Grandes écuries construites par l'architecte Jean Aubert à la demande de Louis-Henri de Bourbon, septième prince de Condé, il est présidé par l'Aga Khan depuis 2006.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant