Le musée ABBA ouvre mardi à Stockholm

le
0
Bjorn Kristian Ulvaeus AFP PHOTO/JONATHAN NACKSTRAND
Bjorn Kristian Ulvaeus AFP PHOTO/JONATHAN NACKSTRAND

(AFP) - Après un film et une exposition itinérante consacrés au légendaire groupe de pop suédois ABBA, un musée qui lui est dédié ouvre ses portes mardi à Stockholm, mettant fin à l'attente de milliers d'enthousiastes.

Sur la page Facebook du musée, les fans du monde entier ne cachent pas leur impatience. "Je serai là ...", affirme la Berlinoise Bea Schroeer tandis que Alexander Kossovsky, de Saint-Pétersbourg (Russie), n'en "peut plus d'attendre pour y aller !! Après tout ce temps !!".

A Stockholm, bicyclettes et voitures floquées de l'emblème du musée, baptisé ABBA- the museum, en clin d'oeil à ABBA- the Movie sorti en 1977, sillonnent la ville. Les publicités foisonnent dans la presse, encourageant les potentiels visiteurs à devenir "le cinquième membre d'ABBA".

Si la publicité est sans équivoque, c'est que les visiteurs du musée pourront, le temps d'une chanson, se produire sur scène avec la compagnie virtuelle de leurs héros.

"Nous allons offrir aux visiteurs une expérience unique", promet le directeur du musée, Mattias Hansson. Les visiteurs "vont pouvoir vivre ce que les membres d'ABBA ont vécu", au son de leurs voix, explique la conservatrice, Ingmarie Halling. Car dans l'audioguide les membres du groupe racontent son histoire.

Anni-Frid Lyngstad, Agnetha Fältskog, Benny Andersson et Björn Ulvaeus ont chacun, à leur manière, participé à la mise en place du musée. Björn préside le conseil d'administration et s'est même porté garant de la nouvelle institution sur le plan financier.

"J'ai été dubitatif (à l'idée) de devenir un objet dans un musée avant ma mort (...) mais maintenant je comprends que (...) ensemble nous avons créé énormément" et que "c'est une histoire à la Cendrillon qui vaut le coup d'être racontée", a-t-il expliqué en octobre lors de la présentation du musée.

"Je me suis dit: si ce n'est pas moi, qui est le mieux placé pour réaliser ça !", a-t-il confié au magazine Kupé dans son édition de mai.

Lundi, à la veille de l'ouverture officielle au public, il inaugurera le musée en compagnie d'Anni-Frid et de Benny devant la presse. A la télévision publique suédoise SVT, Agnetha a indiqué être retenue en Angleterre, où elle promeut son nouvel album.

Dans les cinq étages que compte le musée, dont deux en sous-sol, la musique sera bien sûr présente. "On doit avoir la meilleure isolation du monde pour permettre aux pièces de diffuser une musique différente", plaisante M. Hansson. Mais selon lui, les visiteurs n'afflueront pas pour réécouter les chansons, que beaucoup connaissent par coeur, mais pour revivre les années d'activité du groupe, qui ne s'est pas retrouvé sur scène depuis 1982, après s'être produit pendant dix ans seulement.

Le musée présentera également nombre des extravagants costumes, des disques d'or et des environnements dans lesquels a créé et chanté ABBA, du studio d'enregistrement à leur loge.

Les quatre Suédois ont marqué les années 70 avec leurs mélodies entraînantes, leur exubérance vestimentaire et leurs clips kitsch.

Mais leur popularité dépasse largement le clan des nostalgiques. Grâce notamment à la comédie musicale Mamma Mia, créée en 1999, puis au film éponyme, sorti en 2008, la musique d'ABBA a su toucher un public qui n'était pas né à l'époque de sa création.

Depuis 1974, le groupe, qui s'est produit pendant dix ans, a vendu 378 millions d'albums dans le monde. Seuls Elvis Presley et les Beatles ont fait mieux.

Le musée se trouve à l'intérieur du Swedish Music Hall of Fame, un lieu à la gloire de la musique populaire suédoise. Il attend 250.000 visiteurs en 2013. Le liquide sera banni, tous les règlements devant être effectués par carte bancaire.

"'Money, money', voilà comment on va parler de ça", s'est amusé Björn Ulvaeus dans un entretien au tabloïde suédois Aftonbladet, en faisant référence à l'un des succès du groupe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant