Le MurderBall, ça envoie

le
0
Le MurderBall, ça envoie
Le MurderBall, ça envoie

Ils étaient venus à Rio en espérant décrocher une médaille, ils ont dû se contenter d'une septième place et d'une seule victoire face au Brésil, samedi (59-54). L'équipe de France de rugby fauteuil s'est frottée à plus fort qu'elle, s'inclinant face aux Etats-Unis (42-51), au Japon (52-57) et à la Suède (47-55). « Il nous manque encore de l'expérience. Notre premier championnat européen ne remonte qu'à 2011 », plaide le joueur Ryadh Sallem.

Chocs, passes, blocages, virages serrés et même chutes, la discipline, aussi appelée MurderBall, est un impressionnant mélange entre football américain, hockey, basket et autos tamponneuses. Et le rugby, dans tout ça ? « Il faut placer la balle derrière la ligne de but adverse, souligne Olivier Cusin, l'entraîneur. Mais le rugby est surtout présent dans l'état d'esprit de joueurs. » Plusieurs anciens rugbymen se sont d'ailleurs tournés vers cette discipline, la seule uniquement ouverte aux tétraplégiques.

Surnommé l'Atypique par ses coéquipiers, Ryadh Sallem, né sans mains ni jambes, a lui commencé par la natation, avant de rejoindre la sélection paralympique de basket. Il avait pris sa retraite sportive lorsqu'il a finalement décidé de jouer les prolongations en rugby fauteuil. « J'ai été séduit par le niveau de technicité et la beauté du geste », explique l'athlète. « Le MurderBall n'est pas un sport violent, il est juste spectaculaire ! »

A 46 ans, Sallem, entrepreneur et dirigeant d'une association de sensibilisation et de prévention du handicap, se voit encore continuer un peu. « On a le potentiel pour aller plus loin, l'écart avec les autres équipes s'est considérablement réduit ! » Rendez-vous à Tokyo.

Keita et Seguin, voies d'or. Nantenin Keita, fille du chanteur malien Salif Keita, s'est adjugé la médaille d'or du 400 m (T13, déficiente visuelle) hier. A 31 ans, elle obtient son premier titre paralympique. Le skipper Damien Seguin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant