Le Mozambique veut rénover ses rails

le
0

Commodesk - La compagnie publique des chemins de fer et ports mozambicains CFM  (Portos e Caminhos de Ferro de Moçambique) souhaite construire de nouvelles voies ferrées et agrandir ses ports pour exporter du charbon.

Le projet nécessite 12 milliards de dollars, afin de rendre au rail 75 % du fret d'ici cinq ans. Le financement se fera en partenariat public privé. Actuellement, les marchandises sont transportées par la route, avec 350 camions desservant quotidiennement le port de Beira.

Le Mozambique possède des réserves de charbon évaluées à 23 milliards de tonnes, et entend développer la filière. Les gisements se situent dans la province de Tete, à l'ouest du pays. Jusqu'ici, seul le brésilien Vale exporte du charbon mozambicain, même si l'indien Jindai Steel souhaite le rejoindre. La voie ferrée rénovée Moatize-Beira pourrait transporter 6 millions de tonnes de charbon par an, deux fois les volumes actuels.

L'australien Rio Tinto a proposé un transport par barges sur le fleuve Zambèze, mais qui serait incompatible avec un projet de barrage envisagé par le gouvernement à Cahora Bassa.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant