Le Mozambique, nouvel eldorado énergétique

le
0
Le pays a connu une croissance moyenne de 7,2 % sur la dernière décennie. Son président Armando Guebuza sera reçu par François Hollande vendredi.

En quelques années, Maputo a pris les allures d'une capitale développée: un centre-ville rempli de 4 × 4 rutilants, de grands immeubles modernes, çà et là des boutiques de luxe, des cafés branchés à l'occidental et de grosses bâtisses qui se louent 6000 dollars par mois... L'envers du décor se situe à quelques encablures, immondices jonchant le sol, chemins de terre poussiéreux et bidonvilles. Le contraste est saisissant. C'est l'image d'un développement effréné dans l'un des États les plus pauvres d'Afrique ravagé par vingt ans de guerre civile après l'indépendance de 1975.

Ce «boom» économique, le Mozambique - qui a connu une croissance moyenne de 7,2 % sur la dernière décennie - le doit à ses sols gorgés de ressources naturelles: eau, graphite, phosphate, rubis, essences végétales... et surtout le ch...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant