Le MOX : un combustible au plutonium controversé

le
0
S'il permet de recycler une partie du plutonium produit dans les centrales nucléaires, le MOX est plus radiotoxique et plus «réactif» que les combustibles classiques.

Dans le texte de l'accord trouvé entre EELV et le PS, un paragraphe prévoyant la «reconversion» de la filière de fabrication du MOX a été subrepticement supprimé par les socialistes avant le vote du bureau national du parti. Les écologistes demandent pourtant depuis des années l'abandon de ce combustible qu'ils jugent particulièrement dangereux. Explications.

Composition

Contrairement aux combustibles classiques ne contenant que de l'uranium naturel enrichi, le MOX est un mélange d'oxydes d'uranium (UO2) et de plutonium (PuO2) extraits de cœurs nucléaires usagés. Le plutonium est un produit de fission de la réaction nucléaire - un assemblage d'uranium naturel enrichi usé en contient typiquement 1% - qui n'existe pas à l'état naturel. Le MOX en contient entre 5 à 12,5% (typiquement 8% en France).

Intérêt

Il permet de recycler le plutonium, un produit particulièrement radiotoxique, produit dans les centrales nucléaires. A titre d'exemple, un MOX contenant 8% de pluto

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant