Le mouvement social n'en finit pas en Afrique du Sud

le
0

Le travail avait repris en fin de semaine dernière à Marikana, après plus d'un mois de conflit marqué par le décès de 44 personnes. Mais l'Afrique du Sud n'en a pas terminé avec ses conflits sociaux dans les mines. Cette semaine, deux compagnies font encore face à des revendications plus ou moins violentes.

Chez Anglo American Platinum, le mouvement est qualifié d'illégal. Après avoir fermé temporairement la mine de Rustenburg pour raisons de sécurité, la compagnie a constaté que seulement 20% des mineurs avaient repris leur poste de travail lors de la réouverture, certains craignant pour leur sécurité. Anglo American est le premier producteur mondial de platine, avec 2,5 millions d'onces en 2011, dont 600.000 à Rustenburg.

Les mineurs de Kopanang, un site exploité par Anglo Gold Ashanti qui produit 90.000 onces d'or par an, ont également entamé un mouvement en fin de semaine dernière. Ils se sont mis spontanément en grève pour réclamer des revalorisations salariales. La direction s'est pour le moment contentée d'affirmer qu'elle veillait à assurer la sécurité du personnel.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant