Le mouvement de grève s'étend dans les raffineries américaines

le
2

HOUSTON, Texas, 8 février (Reuters) - Le mouvement de grève à l'appui de revendications salariales va s'étendre dans les raffineries américaines avec des arrêts de travail prévus sur deux sites supplémentaires, a annoncé samedi le syndicat United Steelworkers (USW). Les ouvriers des raffineries BP de Whiting, dans l'Indiana, et de Toledo, dans l'Ohio, sont appelés à cesser le travail dimanche à la mi-journée. Neuf autres sites, représentant au total 13% des capacités américaines de raffinage, sont déjà entrés dans le mouvement, qui a débuté le 1er février. Un site est à l'arrêt, mais l'activité n'est pas perturbée dans les autres raffineries, les ouvriers grévistes ayant été remplacés. Les discussions entamées le 21 janvier entre l'USW et la compagnie Royal Dutch Shell, qui mène les négociations au nom du secteur, n'ont pas permis de progresser. (Erwin Seba; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LABOUM33 le dimanche 8 fév 2015 à 15:40

    bon tout ça pour le retour en force de maurel et prom

  • e.leliev le dimanche 8 fév 2015 à 09:18

    Et pas que !!Une majorité de ports de la côte west est fermée. Les dockers sont en grève pour augmentation de salaires.