Le Mouvement Anti-Radar veut peser sur les législatives

le
0
INTERVIEW - Le dossier prioritaire des élus doit être celui de «la qualité des routes», selon le président du Mouvement Anti-Radar qui présente plus de 80 candidats aux élections législatives du mois de juin.
Lefigaro.fr. - Pour quelles raisons voulez-vous faire siéger vos candidats à l'Assemblée nationale?

Jean-Louis Soulié. - Nous avons plus de 80 candidats aux élections législatives cette année. La répartition de ceux-ci s'effectue dans toute la France. Aujourd'hui nous partons d'un constat simple, celui que le nombre de tués sur les routes françaises a commencé à baisser inexorablement dès 1997 alors que les pouvoirs publics veulent nous faire croire que cette baisse de la mortalité est due aux radars qui n'ont été installés qu'en 2003. Ce mensonge que constitue la prévention routière par les radars est un racket qui coûte des centaines de millions d'euros aux Français.

Le Mouvement Anti-Radar (MAR) veut ainsi représenter à l'Assemblée nationale tous ceux qui se rendent compte que ce ne sont pas les problèmes de sécurité et de santé publique qui préoccupent nos gouvernants. Ils s'en fichent! Ils doivent comprendre que le problème premier en France est la qua

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant