Le moral des ménages se maintient à un niveau bas en février

le
4
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com
wavebreakmedia ltd/shutterstock.com

(Relaxnews) - Tout comme en janvier, le moral des ménages français est resté stable en février, indique l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), mercredi 27 février.

L'indicateur qui synthétise la confiance des ménages français demeure inférieur à sa moyenne de longue période, mais reste stable par rapport à janvier, ainsi qu'à décembre.

Les ménages français sont plutôt optimistes à l'égard de leur situation personnelle future (+1 point), mais estiment que le moment n'est pas opportun pour faire des achats importants (-1 point).

D'après l'Insee, les Français demeurent pessimistes vis-à-vis de leur niveau de vie passé dans l'Hexagone (-3 points après deux mois à la hausse).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NORDGHAZ le mercredi 27 fév 2013 à 11:23

    ils veulent nous mettre de force les lunettes roses, alors que chaque jours ils trouvent encore des idées pour nous adresser des petits papiers bleus la classe populaire touchée et coulée, la classe moyenne va suivre, et le bateau france sombrera avec la classe moyenne...

  • NORDGHAZ le mercredi 27 fév 2013 à 11:22

    ils veulent nous mettre de force les lunettes roses, alors que chaque jours ils trouvent encore des idées pour nous adresser des petits papiers bleus la classe touchée et coulée, la classe moyenne va suivre, et le bateau france sombrera avec la classe moyenne...

  • chnivet le mercredi 27 fév 2013 à 11:18

    C'est sur qu'un couple de fonctionnaires à 2000 euros net par mois chacun avec la garantie de l'emploi et le calcul de la retraite sur les six derniers mois de salaire ça va bien.Avec 20 jours de RTT + les journées du maire + 25 jours de CP c'est encore mieux.Le problème c'est que ça ira toujours bien. Donc ça fausse la réalité .

  • M4709037 le mercredi 27 fév 2013 à 11:13

    ce type d'enquête où l'on mélange les choux et les carottes (fonctionnaires, secteur privé, précaires, paysans...) est un peu du n'importe quoi.