Le moral des Européens en hausse, boosté par les séniors

le
4
En matière de numérique, les seniors se connectent davantage que les plus jeunes. ( Martin Novak/shutterstock.com)
En matière de numérique, les seniors se connectent davantage que les plus jeunes. ( Martin Novak/shutterstock.com)

(Relaxnews) - Les Européens se disent plus confiants en l'avenir de leur pays et de leur situation personnelle, d'après l'Observatoire Cetelem de la consommation 2016 qui a étudié 13 pays. Les plus optimistes sont les Espagnols et les Italiens, devant les Français. Une population se démarque par son enthousiasme et son activité de consommation : les seniors.

Avec une note moyenne de 4,7/10 dans les pays suivis par L'Observatoire Cetelem, le niveau observé est presque celui d'avant-crise (4,8 en 2008). Les plus optimistes se trouvent en Espagne et en Italie (+1), puis en France (+0,4). Les Allemands, eux, restent très confiants sur la situation de leur pays (5,7, soit 1 point de plus que la moyenne), mais enregistrent pour la première fois une baisse significative depuis 6 ans (-0,7pt).

Des Européens plus confiants en leur situation personnelle

Ce regain d'optimisme concerne aussi l'appréciation des ménages européens sur leur situation personnelle : ils s'attribuent une note moyenne de 5,6/10 , une note portée par la hausse du pouvoir d'achat due en grande partie à la forte baisse des prix du pétrole.

Certaines tendances demeurent : Italiens, Danois, Britanniques ou Portugais sont plutôt frileux alors que les Roumains, les Tchèques, les Polonais et les Slovaques plus dépensiers. 42% des personnes interrogées ont l'intention d'épargner plus (+7pts) en 2016 et 39% prévoient davantage de dépenses (+4pts). Le poste "Voyages et loisirs" reste en tête des intentions d'achat (56%, +2pts), devant le numérique (52%, +3pts) suivi des produits électroménagers (39%, +3pts) : globalement, les intentions de consommer sont en hausse.

Les séniors sont enthousiastes et consomment, 40% d'entre eux voyagent

Les séniors - les plus de 50 ans - représentent 38,5% des sondés. D'après l'Observatoire, les seniors privilégient les activités à domicile comme le jardinage, le bricolage, la lecture. Ils y consacrent 6h30 par semaine, soit 1h de plus que les plus jeunes. Aussi, 1 senior sur 3 a un engagement associatif mensuel. Leur temps libre et leurs revenus permettent à 40% d'entre eux de voyager, soit 4 points de plus que leurs cadets.

En matière de numérique, les seniors se connectent davantage que les plus jeunes. Ils passent 27h par semaine devant leurs écrans (Internet et télévision confondus), 20% de temps en plus que leurs cadets. Et sont connectés à Internet en moyenne 13 heures et 15 minutes par semaine (1 heure de plus que les jeunes). En France, plus d'un sexagénaire sur quatre est membre d'un réseau social, soit deux fois plus qu'il y a 5 ans. Ils préparent leurs achats sur Internet même s'ils préfèrent encore effectuer dans des points de vente physiques (plus de 1 senior sur 2), essentiellement pour sa dimension relationnelle.

Méthodologie : Les analyses sociologiques et économiques ainsi que les prévisions ont été réalisées en collaboration avec la société d'études et de conseil BIPE (www.bipe.com). Enquête réalisée via Internet en novembre 2015 par TNS-Sofres (panel TNS-LSR) méthode des quotas. L'échantillon est composé d'hommes et femmes âgés de 18 à 75 ans représentatifs de la population du pays ciblé. Représentativité assurée selon la méthode des quotas sur les critères : sexe, âge, région et classe sociale. Au total, 10 600 interviews ont été réalisées, 800 interviews par pays, sauf France : 1 000 interviews. 13 pays : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni et Slovaquie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • troteldo le mardi 2 fév 2016 à 15:34

    Gérard KLEIN a dit en gros : notre génération a tout eu, le plein emploi, la retraite, les camping cars ... Pour nos enfants, on a tout raté.

  • heimdal le mardi 2 fév 2016 à 12:33

    L'article parle des européens mais jamais des français .

  • j.barbe6 le mardi 2 fév 2016 à 11:31

    Heureux boomers qui ont lessivé leurs enfants.Aprés moi le déluge. Cotisations sociales ont augmenté de maniére vertigineuse depuis 1980 pour assouvir l'appétit des boomers avec corollaire chômage de masse et précarité.

  • troteldo le mardi 2 fév 2016 à 09:11

    Tout le contraire des actifs futurs retraités ! Pour les actifs c'est de moins en moins ou plus de voyages et une grande inquiétude au sujet de leur future pension inférieure de 25 ou 30 % aux pensions actuelles ... Ils comptent les sous dès le début du mois.