Le moral des consommateurs italiens se détériore fortement en août

le
1
DÉGRADATION DU MORAL DES CONSOMMATEURS ITALIENS EN AOÛT
DÉGRADATION DU MORAL DES CONSOMMATEURS ITALIENS EN AOÛT

(Reuters) - Le moral des consommateurs italiens s'est fortement détérioré en août, montrent les statistiques officielles publiées mercredi, soulignant l'aggravation de la situation économique du pays, retombé en récession au deuxième trimestre.

L'indice de confiance du consommateur publié par l'Institut national de la statistique (Istat) est ressorti à 101,9 après 104,4 en juillet, soit un chiffre largement inférieur au consensus Reuters, qui donnait 104,0, et en baisse pour le troisième mois consécutif.

Toutes les principales composantes de l'étude de l'Istat se sont détériorées, le sentiment sur la situation économique du pays en tête, et les Italiens s'attendent à une hausse du chômage.

La troisième économie de la zone euro est entrée en récession au deuxième trimestre pour la troisième fois depuis 2008, augmentant la pression sur le président du Conseil, Matteo Renzi.

Dans une interview publiée mercredi, le ministre de l'Economie Pier Carlo Padoan a admis que le gouvernement devait revoir en baisse sa prévision de croissance pour cette année, actuellement à 0,8%.

Le produit intérieur brut (PIB) italien a reculé de 0,2% sur la période avril-juin par rapport aux trois premiers mois de l'année, après une contraction de 0,1% au premier trimestre.

L'inquiétude grandit également sur l'éventualité d'une spirale déflationniste. Les prix à la consommation sont restés stables en juillet et les économistes s'attendent à une baisse en taux annuel lors de l'annonce vendredi des chiffres officiels pour le mois d'août.

(Gavin Jones, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le mercredi 27 aout 2014 à 13:49

    il y 3 mois Renzi était la nouvelle vedette des "économistes" (sic!) ... les mêmes économistes (sic!) nous le citaient en exemple ... il n'y a plus qu'à attendre leurs réactions pour se marrer un peu plus .

Partenaires Taux