Le montant de l'amende évoqué pour BNP pose problème à Fabius

le
18
POUR FABIUS, LE MONTANT DE L'AMENDE ÉVOQUÉ POUR BNP PARIBAS POSE PROBLÈME
POUR FABIUS, LE MONTANT DE L'AMENDE ÉVOQUÉ POUR BNP PARIBAS POSE PROBLÈME

PARIS (Reuters) - La France va défendre les intérêts de BNP Paribas dans son contentieux avec la justice américaine, a déclaré mardi Laurent Fabius, pour qui le montant de l'amende évoqué n'est pas raisonnable et pose "un grave problème".

La deuxième banque de la zone euro après Santander, est menacée d'une amende qui pourrait dépasser 10 milliards de dollars (7,3 milliards d'euros), selon le Wall Street Journal et des sources proches des négociations.

Les autorités américaines cherchent à savoir si la banque française a tenté de contourner les sanctions imposées par les Etats-Unis à plusieurs pays entre 2002 et 2009, notamment l'Iran et le Soudan, et réalisé avec eux des transactions en dollars.

Le montant de l'amende potentielle n'est pas encore fixé officiellement et le gouvernement français s'était montré jusqu'à présent d'une extrême prudence sur ce dossier.

Le ministre des Affaires étrangères, qui a fait de la diplomatie économique une des priorités de son action, s'est montré plus ferme mardi, jugeant que les chiffres avancés n'étaient pas proportionnés à la faute éventuelle.

"S'il y a eu une faute ou une infraction, il est normal qu'il y ait une sanction. La sanction doit être proportionnée et raisonnable. Ces chiffres-là ne sont pas raisonnables", a déclaré Laurent Fabius sur France 2.

Prié de dire si le gouvernement allait défendre les intérêts du premier groupe bancaire français auprès des autorités américaines, le chef de la diplomatie a répondu : "Oui, bien sûr, bien sûr."

Laurent Fabius a souligné que ce contentieux coïncidait avec les discussions entre l'Union européenne et les Etats-Unis sur leur futur partenariat commercial transatlantique et que, dans ce cadre, Washington enverrait un très mauvais signal en infligeant à BNP une sanction aussi dure.

"Là, vous auriez l'exemple d'une décision injuste et unilatérale. Ça serait un très sérieux et même grave problème", a jugé Laurent Fabius.

Selon lui, l'amende pourrait avoir un effet dévastateur pour l'économie française si les montants évoqués étaient confirmés.

"Ces chiffres (...) pourraient avoir un rôle d'entraînement négatif considérable et si Paribas voyait ses capitaux imputés, ça veut dire moins de prêts notamment pour des entreprises françaises", a-t-il dit.

"C'est une question extrêmement sérieuse qui doit être traitée par les Américains dans un esprit de partenariat et non pas dans un aspect d'unilatéralisme."

Lundi, une source diplomatique française affirmait que le dossier serait "évidemment évoqué" lors de l'entretien bilatéral prévu entre les présidents français François Hollande et américain Barack Obama, jeudi, à la veille du 70e anniversaire du Débarquement allié du 6 juin 1944.

(John Irish et Gregory Blachier, édité par Benjamin Mallet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SMADJAAA le mardi 3 juin 2014 à 11:50

    Quel est le montant des recettes de GOOGLE, TWITER, FACEBOOK AND CO en France et encore plus en Europe? MERCI DE LES FAIRE RAQUER

  • gyere le mardi 3 juin 2014 à 10:44

    Question : Quel est le montant de l'amende que l'Europe entend infliger aux Etats Unis d'Amérique pour espionnage, ou écoutes illégales?????

  • guerber3 le mardi 3 juin 2014 à 10:34

    Un pays a été élu, par lui-même, à l'unanimité, " maître du monde" par le mensonge, l'arnaque et la mise sous tutelle des plus faibles...heureusement il y a Poutine en Russie, il y a la Chine. Pourvu que le maître du monde reste maitre chez lui...!

  • 445566ZM le mardi 3 juin 2014 à 10:13

    Et si la BNP quittait les USA ? L'accord commercial entre l'Europe et cet état ne doit pas être conclu ! Les spécialistes français pourraient chercher des non-conformités dans les agissements des banques américaines au lieu de gratter dans les archives de Sarkozy.

  • M1945416 le mardi 3 juin 2014 à 10:09

    ne nous y trompons pas, les ricains sont en guerre commerciale avec l'europe, tout les moyens sont bons pour nous entuber , écoutes illégales espionnages, contrats piquer sous notre nez, nouveau traité commerciale ext ...

  • guerber3 le mardi 3 juin 2014 à 10:06

    Quand on veut faire partie du " club de l' arnaque mondiale", il faut être équipé pour...!

  • M2784728 le mardi 3 juin 2014 à 09:58

    Ah bon ? Les français eux se demandent de quel droit les U.S prétendent sanctionner le reste du monde selon leurs humeurs et, leurs intérêts !!

  • longere3 le mardi 3 juin 2014 à 09:57

    le problème por l'état,c'est la rentrée fiscale de BNP qui est amputée

  • dp777 le mardi 3 juin 2014 à 09:55

    Les posts ne volent pas haut par ici... mais bon l'article est succin , il y a sûrement plus en jeu que ce qu'il est dit pour l'instant, et la situation internationale en est probablement pour qqchose.

  • r.espic le mardi 3 juin 2014 à 09:41

    Le pire des faux Q, un traite qui est le premier valet des us.