Le Monopoly mondial des terres agricoles

le
0
Un rapport publié ce mercredi relève que les acquisitions de terres cultivables sont devenues un champ de bataille.

Avec son rapport publié ce mercredi, la Banque mondiale met le pied sur une poudrière. Intitulé «L'intérêt croissant pour les terres agricoles dans le monde peut-il apporter de bénéfices équitables à long terme?», il relance la guerre entre industriels et paysans. Aujourd'hui, partout sur le globe, les acquisitions de terres cultivables ou riches en minerais se transforment en véritables champs de bataille.

Entre 1998 et 2008, il ne se vendait pas plus de 4 millions d'hectares par an. En 2009, ce chiffre est passé à 45 millions d'hectares. Flambée des prix des matières premières, volatilité des cours du pétrole, explosion des besoins alimentaires, tout concourt à favoriser la spéculation. Spéculation des États qui, comme la Chine, veulent s'assurer leur autosuffisance. Spéculation des multinationales qui flairent un marché plus que prometteur.

La sécheresse en Russie a contraint le pays à geler ses exportations de blé l'été dernier, entraînant une hau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant