Le Monopoly, à l'origine un jeu anticapitaliste ?

le
1
La version originale du Monopoly visait à lutter contre les monopoles.
La version originale du Monopoly visait à lutter contre les monopoles.

On croit connaître par coeur le principe du Monopoly, qui vient de fêter ses 80 ans et reste aujourd'hui le jeu le plus vendu au monde : faire fortune en achetant et revendant des terrains, puis en y installant des immeubles pour en récolter les loyers. Un symbole, pour beaucoup, du capitalisme triomphant, dont on attribue habituellement l'invention à Charles Darrow, un Américain ruiné par la crise de 1929. Problème, explique le New York Times : Darrow n'a fait que revisiter ce qui existait déjà... pour en changer complètement le sens. Le jeu devait en effet, dans sa version originale, dénoncer la nature antisociale des monopoles.

Il est créé et breveté en 1903 par une certaine Elizabeth Magie, quakeresse éprise des théories de l'économiste Henry George, partisan d'une taxe unique imposée sur la plus-value afin de lutter contre les bénéfices réalisés par les propriétaires fonciers. Dans une interview de l'époque, citée par Slate qui relate l'histoire, la quadragénaire expliquait que son Landlord's Game était pour elle une "démonstration pratique du système actuel d'accaparement des terres avec tous les résultats et toutes ses conséquences habituelles". Deux règles étaient prévues : l'une, d'anti-monopole, qui permettait à tous les joueurs de s'enrichir ; l'autre, qui menait à la ruine des concurrents.

Bataille judiciaire

Le jeu commence tout juste à se répandre aux États-Unis lorsqu'en 1929 le fameux Charles Darrow le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le jeudi 19 fév 2015 à 10:47

    En tout ca c'est la version capitaliste qui a gagné, comme à chaque fois.