Le monde selon les candidats républicains à la présidence 

le
0
Sur la Chine, sur l'Iran, sur l'aide à Israël, Mitt Romney, Herman Cain, et Rick Perry rivalisent de simplisme et de méconnaissance. » Présidentielle américaine : Cain sèche sur la Libye

Une Amérique affaiblie par la crise peut-elle gérer un monde complexe avec des idées simples, voire simplistes ? À écouter les candidats présidentiels républicains, les électeurs pourraient le croire. Depuis quelques jours, Mitt Romney, Herman Cain, Rick Perry et les autres multiplient les déclarations tonitruantes et les raccourcis en matière de politique étrangère, traditionnellement un point fort républicain. Sur la Chine, sur l'Iran, sur l'aide à Israël, les slogans - souvent non étayés - fusent.

Mitt Romney, le mieux placé dans la course à la nomination du «Grand Old Party», a menacé de traîner les Chinois devant l'OMC et de les mettre en cause «pour manipulation de leur monnaie», un thème porteur dans une Amérique exaspérée par la migration de pans entiers de son industrie vers l'Asie. Tant pis si cela doit impliquer le déclenchement d'une guerre commerciale, a-t-il dit. Jon Huntsman, ex-ambassadeur en Chine d'Obama et seul candidat à avoir une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant