Le Monde  : Fottorino mis en cause

le
0
Un texte signé par 76 plumes du quotidien s'indigne d'un éditorial de leur directeur qui critique la gestion passée.

Une «nouvelle ère» devait s'ouvrir pour le groupe Le Monde mardi soir. Elle connaît déjà sa première crise. Vendredi, trois jours après la prise de contrôle officielle du groupe de presse par le trio Bergé-Niel- Pigasse («BNP»), une partie de la rédaction du quotidien a mis en cause dans une lettre Éric Fottorino, son président du directoire et directeur de la publication.

«Nous sommes nombreux à avoir été heurtés par ton éditorial de mercredi», écrivent ses 76 signataires, parmi lesquels figurent de grandes plumes du titre comme Raphaëlle Bacqué, Marc Roche, Arnaud Leparmentier ou encore Jean-Michel Normand. «Tu y mets en cause le passé du Monde et notamment certains de ses choix éditoriaux. Chacun d'entre nous a eu une histoire particulière au sein de la rédaction et parfois des prises de position différentes vis-à-vis de ses directions successives. Mais nous pensons que nous avons tout à perdre à dénigrer ainsi notre histoire commune», regretten

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant