Le monde du tourisme peuplé de robots au salon ITB de Berlin

le
0
Le monde du tourisme peuplé de robots au salon ITB de Berlin
Le monde du tourisme peuplé de robots au salon ITB de Berlin

Un robot vous souhaite la bienvenue, un autre vous tend la carte de votre chambre, un troisième vous communique le mot de passe du wifi. Au salon ITB de Berlin, les humanoïdes font une entrée remarquée dans l'univers du tourisme.A l'entrée du parc des expositions de Berlin, ChihiraKanae souhaite la bienvenue aux visiteurs du plus grand salon mondial du tourisme, en anglais, en allemand, en chinois et en japonais.C'est la première fois que ce robot humanoïde, aux traits d'une jeune femme de 26 ans, fait le voyage en Europe. Depuis trois mois, sa "soeur" fait l'accueil dans un centre commercial de Tokyo, mais Toshiba, son créateur voit un grand avenir pour son robot dans le tourisme.Mario, lui, a déjà trouvé un emploi. A l'hôtel Marriott de Gand, en Belgique, il souhaite depuis juin la bienvenue aux clients, dans 19 langues, présente les plats du buffet, chante et danse. En revanche, il ne prétend pas ressembler à un humain: blanc à bandes rouges, il a des haut-parleurs en guise d'oreilles et n'a que six doigts.Sa présence "fait apparaître un sourire sur le visage de tout le monde. Il est un bon moyen pour que les gens se souviennent de notre hôtel", explique Roger Langhout, le directeur général."Nous n'en sommes qu'au début des robots dans notre industrie", prédit-il, évoquant une "assistance", mais non le remplacement des humains. - Serveurs ou guides -Pourtant, d'après Carl Benedikt Frey, de l'Université d'Oxford, "dans le tourisme, un grand panel d'emplois est susceptible d'être automatisés", qu'il s'agisse du serveur, du guide touristique ou du chauffeur. De quoi inquiéter un secteur gros pourvoyeur d'emplois."Si les clients aiment le robot-réceptionniste, alors il se répandra rapidement. Sinon non", souligne-t-il, rappelant que les caisses automatiques n'ont pas supplanté les êtres humains dans les supermarchés.D'après un sondage mené pour Travelzoo auprès de 6.000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant